Vidéo. Audiovisuel: 2M et Médi1 passent dans le giron de la SNRT

Salle de régie de la SNRT. . DR

L’annonce a été faite par le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Othman El Ferdaous, au journal télévisé d’Al Aoula, lundi 24 mai 2021. La feuille de route du projet de restructuration du pôle audiovisuel public sera présentée, ce mardi 25 mai 2021, en commission parlementaire.

Le 25/05/2021 à 18h39

Invité au journal télévisé d’Al Aoula ce lundi 24 mai 2021, le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Othman El Ferdaous, a révélé la création d’un média holding public qui opérera sous l’égide de la Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT). Ce méga-pôle public sera composé, en plus de la SNRT, de la deuxième chaîne, 2M, et de Médi1.

Le ministre a expliqué que la SNRT s’est transformée en société holding après son entrée au capital de la deuxième chaîne et celui de Medi1. L’objectif de cette transformation est de "créer des marges de financement et de développement, que ce soit en termes de stratégie marketing ou publicitaire, en plus des marges en matière de formation des ressources humaines", a-t-il précisé.

Le projet de restructuration du pôle public avait commencé il y a déjà des années, a rappelé Othman El Ferdaous, qui assure la tutelle sur le secteur de la communication. Par ailleurs, ce sont les répercussions de la pandémie qui ont accéléré la mise en place de ce projet. Il rappelle que l’un des principaux objectifs de ce nouveau chantier est de permettre l’accès de l’ensemble des citoyens à un produit médiatique de qualité notamment à travers des médias de proximité.

Le ministre a aussi estimé que la pandémie a constitué une véritable menace pour le modèle de consommation audiovisuelle au Maroc. Celle-ci a engendré des transformations majeures affectant les revenus publicitaires. Elle a par ailleurs révélé davantage d'intérêt porté par les citoyens aux chaînes du pôle public étant donné que les Marocains, en quête d’informations crédibles, ont eu recours à ces dernières pour s'informer.

Othman El Ferdaous a également souligné qu’au cours des deux dernières années, les programmes télévisés ayant eu un franc succès auprès des citoyens sont des programmes 100% marocains, ce qui encourage encore plus à l’adoption des produits locaux. Il a souligné au passage que la mise en place du concept du pôle public prendra en considération deux principales composantes: la transformation numérique et la segmentation d’audience.

La feuille de route du nouveau pôle audiovisuel public sera d'ailleurs présentée, en ce même mardi 25 mai, par le ministre, en commission parlementaire. 

Par Khalil Ibrahimi
Le 25/05/2021 à 18h39