Vidéo. Casablanca: le pass vaccinal, une aubaine pour les imprimeries

A Casablanca, les imprimeurs apprécient la forte demande d'impression du pass vaccinal. . Mehdi Heurteloup / Le360

Devenu obligatoire pour accéder aux espaces publics, semi-publics et privés, ainsi que pour voyager, le pass vaccinal fait débat au sein de la société. Pour les imprimeries en revanche, c’est une aubaine, les machines tournant à plein régime. Rencontre avec un gérant d’imprimerie.

Le 29/10/2021 à 09h05

Entrée en vigueur, le jeudi 21 octobre 2021, l’obligation de présenter le pass vaccinal pour accéder aux établissements publics, semi-publics et privés, ainsi que pour voyager, a entraîné de nombreuses critiques de la part des citoyens et de professionnels. Si certains préfèrent présenter le précieux sésame sur leur smartphone, en format digital, d’autres, la plupart, ont opté pour le format papier.

«Depuis l’entrée en vigueur de cette mesure, nous avons remarqué un rush concernant les demandes d’impression du pass vaccinal. Le client nous donne sa carte d’identité, pour saisir le numéro de CIN ainsi que la date de naissance sur le site dédié au Covid-19. Ensuite un code est envoyé par SMS sur le téléphone de la personne, que nous entrons pour pouvoir récupérer le pass et l’imprimer», confie Aziz Bassraoui, gérant d’une imprimerie dans le centre ville de Casablanca.

Deux formats existent pour le pass vaccinal, le format A4 et le format A6, de la taille de la CIN, plus pratique pour le glisser dans un portefeuille.

«A la demande du client, nous imprimons le pass vaccinal au format souhaité. Pour le format A6, le plus demandé, il faut compter 15 dirhams pour l’impression et la plastification», indique le professionnel.

Les prix et les supports d’impression varient d’une imprimerie à l’autre et en fonction du quartier. Ainsi, à Aïn Chock et dans d’autres quartiers populaires, il ne faut compter que 10 dirhams. Autre support d’impression à la mode, le PVC. Sur cette matière, les différences de prix sont plus importantes puisqu’il faut compter entre 20 et 40 dirhams en fonction des imprimeries. Certaines demandent même un délai de 24 heures pour l’impression du pass vaccinal sur ce support.

Pour Aziz, seul imprimeur à avoir voulu se confier face caméra, cette activité a boosté son business.

«Il m’arrive d’imprimer entre 20 et 40 pass par jour. Le seul problème c’est que parfois nous sommes obligés de faire plusieurs tentatives avant de pouvoir imprimer le pass. En raison de la forte demande, le site a tendance à saturer» explique-t-il.

Par Mehdi Heurteloup
Le 29/10/2021 à 09h05