Vaccin "efficace à 90% contre le Covid-19": à la Bourse de Casa, le cours des actions s'envole

Siège de la Bourse de Casablanca. . Saad Zouhri

L’annonce des laboratoires Pfizer a libéré l'optimisme des investisseurs car elle donne un cap potentiel pour la sortie de cette crise. Euphorie injustifiée ou optimisme raisonnable? Eléments de réponses.

Le 10/11/2020 à 09h43

La vague d’optimisme qui a touché, hier lundi, les principales bourses mondiales, suite à l’annonce par les laboratoires Pfizer et Biontech d'un vaccin «efficace à 90%» contre le Covid-19, a fini par gagner la Bourse de Casablanca.

Le Masi, principal indice boursier de la bourse de Casablanca, s’est envolé hier de 1,88% à 10.555,87 points, sur des volumes assez importants de 181,7 millions de dirhams sur le marché central.

La Bourse de Casablanca affiche ainsi sa meilleure performance sur une séance depuis celle du 17 juin dernier. Ce jour là, le Masi avait gagné 3,51% après l’annonce par Bank Al-Maghrib de la baisse de son taux directeur.

«Dès l’annonce du laboratoire Pfizer (vers 11h GMT, ndlr), les ordres d’achat ont commencé à affluer», confirme pour Le360 un opérateur de marché.

«Cette annonce a libéré l'optimisme des investisseurs car elle donne un cap potentiel pour la sortie de cette crise», explique pour sa part Farid Mezouar, directeur exécutif de FL Markets, joint par Le360.

«Il apparaît désormais clair, ajoute-t-il, que la sortie de la crise du covid-19, est liée à la découverte d'un vaccin ou d'un traitement. Une telle sortie conditionne la reprise en «V» autant au niveau du PIB, que des résultats des sociétés cotées».

En d’autre termes, les investisseurs entrevoient désormais, à tort ou à raison, le bout du tunnel, après plusieurs mois de déprime et d’incertitudes. D’autant que l’annonce d’un vaccin potentiellement efficace éloigne le spectre du reconfinement qui plane sur l’activité économique.

Selon Farid Mezouar, tous les secteurs pourraient profités de cette embellie: «théoriquement, tous les secteurs sont concernés car la confirmation de l'efficacité du vaccin, signifie un retour progressif à la normale. Néanmoins, ce sont les valeurs qui ont résisté à la crise avec une capacité de rebond de l'activité, qui peuvent séduire les investisseurs. Le secteur financier peut être aussi un gagnant car contrairement à 2008, les banques et les assurances sont bien capitalisées». La séance d’hier a d’ailleurs profité aux valeurs bancaires. Attijariwafa bank a gagné 2,52% en drainant le plus de transactions (49 millions de dirhams), tandis que BCP s’est apprécié de 1,64%.

Au total, 19 secteurs des 24 représentés à la cote casablancaise ont terminé en bonne mine, contre seulement 4 en baisse.

Toutefois, la question qui se pose à ce stade est de savoir si l’«euphorie» des marchés boursiers mondiaux n’est pas exagérée. C’est l’avis de Nigel Green, PDG et fondateur du groupe deVere, l'un des plus grands cabinets de conseil financier indépendants au monde.

«Cette nouvelle nourrit l'espoir que les économies du monde entier pourront bientôt revenir à la normale, ce qui stimule les marchés boursiers mondiaux. Les rapports sur le développement des vaccins sont, de toute évidence, un pas important dans la bonne direction. Cependant, je pense que les marchés surinterpètent l’annonce positive du vaccin», déclare-t-il.

Et de conclure: «il y a encore un long chemin à parcourir. Nous saurons la troisième semaine de novembre si le vaccin peut être approuvé ou non».

Pour Farid Mezouar, «c'est à la communauté scientifique de confirmer l'optimisme de Pfizer. Dans le cas d'un scénario positif, l'euphorie est normale avec la prévision d'une reprise en V et d'un effet de rattrapage, notamment en termes de consommation».

Notre interlocuteur ne manque pas de rappeler au passage que cette nouvelle est concomitante à l'élection de Joe Biden. «L’élection de Joe Biden promet une normalisation de la mondialisation ainsi qu'une lutte coordonnée contre la pandémie», souligne-t-il, ce que les marchés apprécient.

Alors euphorie injustifiée ou optimisme raisonnable? L’avenir nous le dira. Toujours est-il que ce mardi matin, la Bourse de Casablanca poursuit sur sa lancée d’hier. A 10h21, le Masi est en hausse de 0,7%.

Par Amine El Kadiri
Le 10/11/2020 à 09h43