Une intervention de la CGEM: après une rencontre avec le ministre du Transport, les routiers sursoient à leur grève

Des camions de transport international routier (TIR).  . DR

La Fédération nationale du transport multimodal, qui avait appelé à une suspension de l'activité à partir de ce mercredi 6 avril, a décidé de surseoir à ce mot d’ordre. Cette décision, actée après une intercession de la CGEM, est intervenue à la suite d'une rencontre avec le ministre du Transport, Mohamed Abdeljalil, hier, mardi 5 octobre 2022.

Le 06/04/2022 à 11h34

Dans un communiqué diffusé hier, mardi 5 avril 2022 tard dans la soirée, la Fédération nationale du transport multimodal (FNTM), affiliée à la CGEM, a annoncé la suspension de son mot d’ordre de grève. Celle-ci était prévue initialement à partir de ce mercredi 6 avril à 10h00. Un rétropédalage qui fait suite à une intervention du président de la CGEM, Chakib Alj, visant à rapprocher les points de vues entre les professionnels et le ministère du Transport, explique le communiqué.

Cette décision intervient également après une rencontre qui s'est tenue au cours de la même journée d'hier, mardi 5 octobre à Rabat, au cours de laquelle le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, a pris l’engagement d’élaborer un projet de loi encadrant l’indexation des prix du transport routier aux prix du carburant, avant d’entamer la phase du circuit d’adoption dans les plus brefs délais, souligne le communiqué de la FNTM.

Au cours de cette rencontre, les professionnels ont également évoqué les difficultés rencontrées quant au respect des délais de paiement des échéances de crédits aux organismes financiers.

Le ministre, indique le communiqué, s’est engagé à programmer dans les jours qui viennent une réunion avec le ministre chargé du Budget et le Groupement professionnels des banques du Maroc (GPBM), qui sera consacrée spécifiquement à ce sujet.

Par Said Kadry
Le 06/04/2022 à 11h34