Tribune de Hicham Boudraa, DG de l'AMDIE: «le temps de l’action»*

Hicham Boudraa, directeur général par intérim de l'Agence marocaine de développement des investissements et des exportations. . DR

Défensif, résilient, nécessaire, voire vital, l’agro-industrie nationale a, aux yeux de l’opinion publique, fait exception, réchappant, en apparence, à l’onde de choc de la crise sanitaire, au prétexte que la consommation qui y est liée pourrait être considérée comme «une dépense incompressible».

Le 30/11/2020 à 13h02

Si ce secteur a connu une période de très forte demande au début de la crise, il n’en demeure pas moins que les effets de la crise ont été ressentis par les opérateurs de ce secteur, stratégique pour notre industrie.

A l’instar d’autres secteurs industriels, l’agro-industrie montre une grande résilience dans sa volonté, confirmée, à saisir toutes les opportunités que la crise sanitaire présente aujourd’hui pour de très nombreux produits et expertises marocaines.

C’est ce qui ressort, très concrètement, de l’approche menée conjointement avec notre partenaire: la fédération de l’industrie agro-alimentaire (FENAGRI). Dans un esprit très positif, très coopératif, les opérateurs du secteur, présentent un grand intérêt pour un renouvellement et une transformation du secteur à même de répondre aux nouvelles exigences du marché national et international.

Des choix stratégiques se posent aujourd’hui et la réflexion est menée pour la mise en œuvre d’une feuille de route claire qui constituerait un tremplin vers de grandes mutations et une meilleure présence sur de nouveaux marchés cibles à l’export, à condition que qu’une montée en compétitivité des acteurs nationaux soit assurée.

Les exportations agroalimentaires représentent aujourd’hui en valeur 12% des exportations industrielles et les investissements dans ce secteur s’élèvent à près de 25% du total des investissements industriels. Le Maroc se hisse aujourd’hui au 3e rang des exportateurs des produits agroalimentaires au sein de la région MENA et au 4e rang sur le continent africain.

C’est dire tout le potentiel que ce secteur présente. C’est à juste titre, pour préserver ces acquis et capitaliser sur le travail colossal déjà assuré par nos industriels, que l’AMDIE s’engage aujourd’hui aux côtés des opérateurs du secteur, en mettant à leur disposition tous les moyens pour assurer une relance économique effective, efficace et rapide.

Ensemble, nous accélérons la marche vers une valorisation du produit agro-alimentaire national et une extension de l’offre sur le marché mondial, Now.

* Editorial de Hicham Boudraa, directeur général par intérim de l'Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE), paru dans la 13e édition d'Infolettre, la newsletter de l'AMDIE.

Par Hicham Boudraa
Le 30/11/2020 à 13h02