Tourisme: Israël, un marché porteur pour la destination Maroc (Document)

Des passagers et des membres de l'équipage du vol d'Israir assurant le premier vol commercial reliant Tel Aviv à Marrakech, au matin du 25 juillet 2021, à l'aéroport Ben Gourion.  . DR

Les avancées réalisées en matière de vaccination, aussi bien au Maroc qu’en Israël, seront déterminantes pour la consolidation des flux touristiques entre les deux pays, souligne Zoubir Bouhout, expert dans le domaine du tourisme, dans une note diffusée à l’occasion du lancement du premier vol commercial reliant Tel Aviv à Marrakech.

Le 25/07/2021 à 11h03

Après plusieurs reports liés aux restrictions sanitaires, les premiers vols reliant Israël au Maroc sont attendus ce dimanche 25 juillet. Un premier avion de la compagnie israelienne El Al, en provenance de Tel Aviv, devrait atterrir à l’Aéroport de Marrakech Menara vers 12h55, suivi d’un appareil de IsrAir, attendu vers 16h00. La compagnie Arkia va, elle aussi, lancer ses vols à partir du 4 août.

«Ces trois compagnies qui vont relier Marrakech et Casablanca à Tel Aviv ambitionnent de transporter 38.000 passagers vers le Maroc d’ici à fin décembre prochain tandis que la compagnie nationale RAM devrait transporter environ 12.000 passagers durant la même période», indique Zoubir Bouhout, fondateur de DAF Consulting, un cabinet conseil spécialisé en tourisme.

Selon ce spécialiste, «si au total, le nombre de touristes israéliens attendus d'ici la fin de l'année se situerait aux alentours de 50 000, le Maroc table sur un objectif annuel de 200.000 à partir de 2022, un nombre appelé à progresser au vu du potentiel que présente notamment la communauté marocaine en Israël et dont le nombre avoisine les 800.000 personnes».

Le lancement de ces vols intervient dans le contexte de la récente apparition du variant Delta, constate Zoubir Bouhout, qui n'exclut pas le recours à un nouveau confinement mondial et une nouvelle fermeture des frontières aériennes, surtout avec la très récente détérioration de la situation sanitaire au Maroc.

Ainsi, le nombre des contaminations a presque triplé pendant un mois au Maroc: la moyenne sur 7 jours est passée de 389 pour la semaine qui se termine le 23 juin à 2.559 pour celle se terminant le 22 juillet 2021, a-t-il décrit. En Israël, la moyenne hebdomadaire des nouvelles contaminations est passée de 72 cas le 23 juin à 1.102 cas le 22 juillet.

Cependant cet expert tient à se faire rassuran, et explique que les avancées réalisées en matière de vaccination dans les deux pays constituent un élément déterminant: le nombre des personnes complétement vaccinées en Israël le 22 juillet a atteint 5.283.198 (58,4% de la population).

De son côté, le Maroc a réussi à faire vacciner complètement 9.739.655 individus (soit 26,7% de la population).

Par ailleurs, en moins de dix ans, le nombre de départs de touristes israéliens vers l’étranger a plus que doublé, passant de 4.269.100 départs à l’étranger en 2010 à 9.178.600 en 2019 (+115%).

Les dépenses totales des touristes israeliens (Transport aérien non compris) sont ainsi passées de 3,9 milliards de dollars en 2012 à 7,66 milliards de dollars de 2018 (+96,1% en 6 ans). La dépense moyenne par touriste se situe aux alentours de 950 dollars en moyenne entre 2012 et 2018.

  • tourisme_au_maroc_a_la_conquete_du_marche_israelien.docx
Par Wadie El Mouden
Le 25/07/2021 à 11h03