SDX Energy: la campagne de forage de deux puits de gaz dans le Gharb retardée à cause des restrictions aux frontières

Le puit KSR-16, exploité par SDX Energy, dans la concession Sebou, située dans le bassin du Gharb, à proximité de Kénitra. . DR

La campagne de forage de deux puits de gaz dans le Gharb, lancée par SDX Energy, ne sera achevée qu’au premier trimestre 2022, au lieu de décembre 2021 comme initialement prévu. La compagnie britannique évoque des «problèmes opérationnels» et les «restrictions aux frontières», pour justifier ce retard.

Le 14/12/2021 à 12h33

La compagnie d’exploration pétrolière et gazière britannique SDX Energy, qui détient une participation directe de 75% dans la concession Sebou, située dans le bassin du Gharb, annonce dans un communiqué daté du 14 décembre 2021, que la campagne de forage de deux puits, qui a débuté le 18 novembre 2021 et qui devait initialement se terminer fin décembre, «ne devrait pas s'achever avant la moitié du premier trimestre 2022».

SDX Energy attribue ce report à des «problèmes opérationnels affectant le forage du puits KSR-19» et aux «restrictions aux frontières» liées au Covid-19 qui «affectent la mobilisation d'équipements et de personnel au Maroc». La Société fera une autre annonce sur la campagne une fois que les activités de forage auront repris, précise le communiqué.

«Bien que ce retard soit décevant, nous voulons prendre le temps nécessaire pour nous assurer que les problèmes opérationnels qui ont eu un impact sur le forage du puit KSR-19 soient traités en profondeur, nous permettant ainsi de recommencer le forage en toute sécurité dès que possible», a déclaré Mark Reid, PDG de SDX Energy, cité par le communiqué.

Le forage des deux puits (KSR-19 et SAK-1) s’inscrit dans le cadre de la seconde phase de la campagne de forage de SDX dans le Gharb.

Le forage des deux puits ciblent du gaz biogénique peu profond. Le premier (KSR-19) cible le réservoir appelé Main Hoot, à une profondeur d'environ 1.780 mètres. Il est proche des infrastructures déjà existantes, ce qui permettrait de réaliser un raccordement rapidement et à moindre coût.

Le puit SAK-1 cible, quant à lui, un réservoir à environ 1.300 mètres. L'objectif de ces puits est d'ajouter des réserves pour permettre à SDX de continuer à livrer du gaz à ses clients conformément à leurs exigences contractuelles. Actuellement, la compagnie livre directement à 8 clients, situés pour la plupart dans la zone industrielle de Kénitra, du gaz via un gazoduc de 8,55 kilomètres.

La première phase de la campagne de forage de SDX au Maroc s’est déroulée entre les mois de mai et juillet 2021. Elle a concerné trois puits d'évaluation/développement (OYF-3, KSR-17 et KSR-18) dotés de réserves brutes de 1,5 à 1,6 milliard de pieds cubes de gaz, qui ont tous été «des succès commerciaux», avaient indiqué la compagnie en juin dernier.

© Copyright : SDX

Par Amine El Kadiri
Le 14/12/2021 à 12h33