Programme Forsa: le gouvernement met les bouchées doubles

Le programme Forsa vise la création de 10.000 entreprises au Maroc pour la seule année 2022. Photo d'illustration. . DR

Revue de presseKiosque360. Alors que la première édition du programme a tenu toutes ses promesses, les autorités gouvernementales planchent d’ores et déjà sur le lancement de l’édition 2023. Cet article est une revue de presse tirée du journal Aujourd’hui Le Maroc.

Le 22/11/2022 à 19h33

Le programme Forsa honore ses engagements, rapporte Aujourd’hui Le Maroc dans sa livraison du jour. Le quotidien fait ainsi observer que le dispositif a dépassé les objectifs initialement fixés. «Capitalisant sur ce succès et en vue de renforcer davantage la dynamique d’entrepreneuriat instaurée dans cette première édition, une deuxième édition Forsa aura lieu pour 2023, faisant ainsi bénéficier un nombre plus important de porteurs d’idées», précise Aujourd’hui Le Maroc. Notons que le programme Forsa a accordé un financement à plus de 10.000 porteurs de projets, à date, dépassant ainsi son objectif initial. Les autorités indiquent que cette performance a été rendue possible grâce à la tenue de plus de 400 commissions de financement régionales, réparties sur l’ensemble du territoire national, entre le mois d’août et le mois d’octobre 2022.

«Les jeunes porteurs de projets financés, cœur de cible du programme et catégorie majoritaire, opèrent dans des secteurs différents dont principalement le commerce, le tourisme, l’artisanat, les services et l’agriculture», apprend-on. Le journal fait aussi remarquer que les femmes porteuses de projets ont été une cible prioritaire dès le lancement du programme et qu’elles se sont distinguées par un parcours remarquable tout au long du process de sélection, de formation et d'accompagnement. Précisons que les projets portés par des femmes représentent 20% des financements accordés, en accord avec l’engagement du programme d’insuffler l’entrepreneuriat auprès de la gent féminine.

La tutelle ajoute que la performance globale du programme a été renforcée par la mobilisation de l’ensemble des partenaires du programme, dont plus de 60 incubateurs et 7 institutions financières recrutés par la SMIT, ce qui a permis d’apporter un accompagnement rapproché aux porteurs de projets pour présenter des dossiers de financement de qualité et leur permettre l’obtention d'avis favorables. «Le dépassement de l’objectif initial a également été le fruit de la mobilisation massive de tous les partenaires au niveau territorial, notamment les autorités locales, qui ont contribué au maintien d’une cadence importante tout au long du processus de la sélection au financement», conclut le journal.

Par Ismail Benbaba
Le 22/11/2022 à 19h33