Marrakech: la manière dont le Maroc améliore le climat des affaires, expliquée par sa ministre de l’Économie et des finances

Nadia Fettah Alaoui, ministre de l'Économie et des finances.

Revue de presseDans une allocution au cours de la 46e conférence de l’Association interarabe des Cambistes (AIC), Nadia Fettah Alaoui, ministre de l’Économie et des finances, a livré un bilan des réformes que mène le Royaume pour améliorer le climat des affaires. Une revue de presse de La Vie Éco.

Le 19/11/2023 à 19h04

La 46e conférence de l’Association interarabe des Cambistes (AIC), qui a débuté le 16 novembre dernier et a pris fin ce dimanche 19 novembre 2023 à Marrakech, a permis à Nadia Fettah Alaoui, ministre de l’Économie et des finances, d’évoquer dans une allocution les réformes menées par le Royaume pour l’amélioration du climat des affaires, relaie La Vie Éco.

«Le Royaume a adopté et mis en œuvre un certain nombre de programmes et stratégies, notamment dans le domaine de la transparence des politiques économiques, de l’amélioration du climat des affaires et de la réforme du régime de change», a indiqué la ministre de l’Économie et des finances.

L’évènement, organisé à Marrakech par l’Association marocaine des salles de marchés, sous ce thème générique: «Comment surmonter les défis du marché et bâtir une économie durable et résiliente grâce à la technologie?», a rassemblé 400 experts des marchés financiers, venus du monde entier.

Pour la ministre, le Maroc bénéficie d’une position économique distinguée, tant mondialement que régionalement. «L’accueil par le Royaume de cet évènement renforce sa position en tant que hub d’investissement distingué, notamment vers l’Afrique», a-t-elle expliqué.

Dans cette allocution, Nadia Fettah Alaoui a aussi insisté sur d’autres paramètres qui distinguent le Royaume: sa stabilité politique, son inclusion financière, de même que l’efficience et l’efficacité de ses systèmes de gouvernance, de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

A ces paramètres, s’ajoute aussi le rôle du Maroc en tant que lien vital entre les différentes régions économiques, et son engagement à favoriser des partenariats économiques solides, relaie La Vie Éco.

Au terme de son intervention, la ministre de l’Économie et des finances a rappelé que cette conférence intervenait dans un contexte mondial caractérisé par la transformation importante des marchés financiers mondiaux, notamment dues à des taux d’intérêt élevés, aux changements géopolitiques et à une crise multifacettes.

Par Khalil Rachdi
Le 19/11/2023 à 19h04