Groupe OCP: un dividende record de 8,1 milliards de dirhams sera versé à l’État actionnaire

Le siège du Groupe OCP, à Casablanca. . DR

Deux faits marquants méritent d’être soulevés à la lecture des résultats 2021 du groupe OCP rendus publics ce jeudi 24 mars 2022. D’une part, le dividende record qui sera versé à l’Etat, actionnaire. D’autre part, l'accélération du programme «Eau» qui va permettre, entre autres, d’alimenter en eau potable les villes d’El Jadida et de Safi.

Le 24/03/2022 à 09h04

«2021 est une année de résultats records et de réalisations importantes pour OCP, marquée par une excellente performance au quatrième trimestre. La hausse progressive des prix tout au long de l’année, associée à notre capacité à satisfaire la demande sur l’ensemble de la chaîne de valeur, a permis une augmentation de 50% de notre chiffre d’affaires et une hausse de 94% de l’EBITDA, grâce à une production efficiente qui a plus que compensé l’impact de la hausse des coûts des intrants». Ces propos émanent de Mostafa Terrab, PDG du groupe OCP, cité dans un communiqué diffusé ce jeudi 24 mars à l’occasion de la publication des résultats annuels 2021.

Des résultats records réalisés dans un contexte particulier, marqué par une dynamique positive des prix qui s’est poursuivie en 2021, les prix des engrais phosphatés atteignant leur plus haut niveau depuis plusieurs années, principalement soutenus par une forte demande combinée à une offre restreinte.

La demande dans la plupart des régions importatrices a été portée par la hausse des prix des récoltes, reflétant la bonne santé financière des agriculteurs et le faible niveau des stocks sur les marchés clés.

Grâce à son agilité commerciale, sa flexibilité industrielle et sa production efficiente, qui a plus que compensé l'impact de la hausse des coûts des intrants, le Groupe OCP a répondu efficacement aux évolutions de la demande. Ainsi, l’OCP a augmenté ses ventes des produits de spécialité, totalisant 34% des exportations d'engrais en 2021.

Le chiffre d’affaires du groupe OCP affiche une hausse significative par rapport à 2020, pour atteindre 84,3 milliards de dirhams. Cette performance s’explique principalement par une demande soutenue dans les principales régions importatrices et des prix plus élevés pour toutes les catégories de produits (Roche, Engrais et Acide).

L’optimisation de la performance opérationnelle du groupe et la hausse des prix de vente ont en partie neutralisé la hausse des prix des matières premières (ammoniaque et soufre), et se sont traduites par une progression de 94% de l’EBITDA à fin 2021, avec une marge d’EBITDA en forte croissance de 43%.

Au 23 juin 2021, le Groupe OCP a émis avec succès un emprunt obligataire international de 1,5 milliard de dollars, une opération qui s’est accompagnée par le rachat partiel des emprunts obligataires de 2014 et 2015 pour respectivement 517 et 444 millions de dollars.

Le Groupe a annoncé également le démarrage de son programme d'expansion de capacité dans le but d’apporter trois millions de tonnes de capacités supplémentaires en 2023 et entend poursuivre ses investissements dans des programmes environnementaux et sociaux afin de maintenir son leadership et garantir son impact positif sur la sécurité alimentaire mondiale.

Ces performances exceptionnelles ont poussé le Conseil d’administration du groupe OCP, réuni le 15 mars 2022, à proposer la distribution de 8,1 milliards de dirhams de dividendes au profit de l’Etat actionnaire. Un record encore jamais atteint.

Par ailleurs, le Maroc étant confronté cette année à une sécheresse d'une gravité jamais connue depuis les années 1980, le groupe OCP a décidé d’accélérer son programme «Eau» en déployant une série de exceptionnelles pour l’année 2022.

Le groupe fera appel à de nouvelles unités mobiles de dessalement permettant d’augmenter ses capacités et ainsi de couvrir la totalité des besoins en eau des sites de production d’engrais à Jorf Lasfar et à Safi.

Le groupe a aussi décidé de cesser, dès cette année, d’avoir recours aux ressources naturelles en eau douce dans ses sites de production d’engrais. Les dotations en eau libérées pourront être réorientées au renforcement de l’usage local en eau potable du bassin Oum Rabii.

Mais au-delà des besoins des sites de production, les nouvelles solutions déployées par le Groupe permettront également d’alimenter en eau potable les villes d’El Jadida et de Safi.

Par Wadie El Mouden
Le 24/03/2022 à 09h04