Énergies renouvelables: le marocain Gaia Energy et l’israélien Gandyr signent une convention de partenariat

La cérémonie de signature de la convention de partenariat Gaia Energy (Maroc) et Marom, filiale du groupe Gandyr (Israël), jeudi 24 février 2022.
La cérémonie de signature de la convention de partenariat Gaia Energy (Maroc) et Marom, filiale du groupe Gandyr (Israël), jeudi 24 février 2022. . Adil Gadrouz / Le360

Le marocain Gaia Energy et l’israélien Gandyr, deux entreprises pionnières dans le domaine des énergies renouvelables, ont signé le matin de ce jeudi 24 février 2022, à Casablanca, un accord de coopération.

Le 24/02/2022 à 13h47

La société marocaine Gaia Energy, leader africain des énergies renouvelables, et Marom, filiale du groupe israélien Gandyr, qui investit dans des entreprises durables en mettant l’accent sur l'industrie, la technologie, l'immobilier et les énergies renouvelables, ont signé jeudi 24 février 2022, à Casablanca, un accord de partenariat stratégique, en présence, notamment, de David Eyal, chef adjoint du bureau de liaison de l'Etat hébreu à Rabat.

Approché par Le360, Moundir Zniber, président de Gaia Energy, a souligné que son entreprise, à travers son nouvel actionnaire, Gandyr, et avec ses différents partenaires de grande renommée, prévoit d'investir 13 milliards de dirhams, dans les deux prochaines années, répartis sur quatre projets très avancés dans le secteur des énergies renouvelables et du stockage.

«Plus précisément, l'investissement de Gandyr, à travers sa filiale, dans la société Gaia Energy au Maroc va permettre d'intensifier l'effort de développement de nos projets dans différents secteurs des énergies renouvelables, répartis dans les quatre coins du Royaume, dont les projets privés de production d'énergie verte sous la loi 13-09, l'autoproduction, l'agrivoltaïsme, l'hydrogène vert, ainsi que l'export d'électricité verte», a-t-il indiqué.

Il a également fait savoir que «cette ambitieuse collaboration force le constat de l'importance clé du rôle du secteur privé dans le renforcement des relations entre nos deux peuples, soudés par des liens ancestraux. Ces liens d'amitié et de fraternité forts entre nos deux peuples peuvent, nous l'espérons, être un vecteur pour promouvoir la paix et la tolérance, la renforcer et la consolider».

De son côté, Yaniv Weidenfeld, directeur général de Marom, a fait part de sa joie d’être au Maroc et de signer cette convention de partenariat, laquelle permettra de consolider le développement de Gaia Energy au Maroc, créer de nouvelles opportunités de croissance et faire de cette entreprise un champion dans le secteur des énergies renouvelables et de l'hydrogène vert.

«Dès la première conversation que j'ai eue avec M. Zniber, j'ai ressenti une véritable connexion humaine qui peut aboutir à un vrai succès commercial. Je lui ai dit lors de notre premier appel que je ne doutais pas que nous ferions affaire ensemble. Nous sommes confiants dans la réussite de ce partenariat stratégique», a-t-il ajouté.

«Notre entreprise est pionnière dans le domaine des énergies renouvelables en Israël. Elle étend ses activités à d’autres marchés dans le monde, notamment le Maroc. Nous espérons, à travers nos partenariats, lutter contre le réchauffement climatique et la pollution et protéger notre planète», a-t-il souligné.

Pour sa part, David Eyal, chef adjoint du bureau de liaison de l'Etat hébreu à Rabat, a indiqué être fier d'assister à la cérémonie de signature de cette convention de partenariat entre ces deux entreprises pionnières dans le domaine des énergies renouvelables, tout en relevant que son pays aspire à augmenter le niveau des échanges et des partenariats avec le Royaume.

Le diplomate a également rappelé que cet évènement intervient quelques jours après la visite d'Orna Barbivay, ministre israélienne de l’Economie et de l’Industrie, au cours de laquelle des accords de coopérations ont été signés entre les deux pays.

Par Hajar Kharroubi et Adil Gadrouz
Le 24/02/2022 à 13h47