Commerce extérieur: le Maroc excédentaire à 6,3 milliards de dirhams avec le continent

Des conteneurs dans un port. . Unsplash

Le dernier rapport annuel de l’Office des changes confirme la tendance haussière des échanges commerciaux du Maroc avec les pays du continent africain, faisant ressortir un excédent de 6,3 milliards de dirhams à fin 2021. Le point sur la nature des biens échangés.

Le 19/07/2022 à 17h48

Les échanges de biens effectués avec les autres pays d'Afrique ont encore augmenté à fin 2021, réalisant un excédent commercial de +6,3 milliards de dirhams en 2021 après un excédent de 7,5 milliards de dirhams en 2020, selon le dernier rapport annuel de l’Office des changes.

Les exportations marocaines vers d'autres pays d'Afrique ont ainsi augmenté de 4,69 milliards de dirhams à fin 2021, soit une hausse de 21,9% par rapport à 2020 pour se situer à 26,14 milliards de dirhams au total. En tête des produits exportés dans d'autres pays d'Afrique arrivent sans surprise les engrais naturels et chimiques suivis des préparations et conserves de poissons et crustacés, le sucre brut et raffiné, les poissons frais, salés, séchés ou fumés. 

Le Maroc exporte également des fils, câbles et autres conducteurs isolants pour l'électricité, des voitures de tourisme, des huiles de pétrole et des lubrifiants, des appareils pour la coupure ou la connexion des circuits électriques et résistances, ainsi que du papier et du carton. 

De leur côté, les importations marocaines d'autres pays d’Afrique ont augmenté en 2021 de 5,8 milliards de dirhams, soit une hausse de 42,1% par rapport à 2020, se situant ainsi à 19,8 milliards de dirhams. 

Les principaux produits importés par le Maroc d'autres pays d’Afrique concernent le gaz de pétrole et autres hydrocarbures, suivies de deux types de charbon (houille et coke), des dattes, des matières plastiques, de l'huile de soja brute et raffinée, des tourteaux et autres résidus issus de l'industrie agro-alimentaire, des appareils récepteurs radio et télévision, des huiles de pétrole et des lubrifiants et enfin de l’ammoniac. 

L'Europe, toujours le principal partenaire commercial du Maroc Les transactions commerciales effectuées avec le reste du monde en 2021 laissent apparaître une prédominance des échanges réalisés avec l’Europe, avec une part de 63,4% dans le total des échanges de biens.

Après le recul enregistré en 2020, les flux commerciaux avec ce continent révèlent une dynamique particulière qui affecte les importations (+55,5 milliards de dirhams) plus que les exportations (+35 milliards de dirhams), induisant ainsi un solde commercial en creusement de 20,5 milliards de dirhams.

Par pays, l’Espagne consolide son premier rang (153,7 milliards de dirhams), devant la France (122,7 milliards de dirhams) et l’Italie (40,7 milliards de dirhams), suivis de l’Allemagne (32,8 milliards de dirhams).

Les échanges de biens réalisés avec l’Asie génèrent, pour leur part, un solde commercial déficitaire en creusement record de 19,9 milliards de dirhams, contre un allégement de 12,7 milliards de dirhams en 2020.

De son côté, le solde commercial avec le continent américain se caractérise par un déficit légèrement en hausse par rapport à celui enregistré l’an dernier. Néanmoins, ce déficit reste inférieur à celui observé avant la pandémie (en 2019). En valeur, il se situe à 22,8 milliards de dirhams en 2021 contre 21,8 milliards de dirhams en 2020, soit un creusement de 1,1 milliard de dirhams.

Par Safae Hadri
Le 19/07/2022 à 17h48