Commerce de proximité: le gouvernement va mettre en place des centrales d’achat au profit des opérateurs

Ryad Mezzour, ministre de l'Industrie et du commerce. . MAP

Revue de presseKiosque360. Dans son rapport de force avec la grande distribution, le commerce de proximité reçoit un coup de pouce du gouvernement. Le ministère de l’Industrie et du commerce entend en effet mettre en place des centrales d’achat au profit des opérateurs de ce segment. Cet article est une revue de presse du journal Aujourd’hui Le Maroc.

Le 17/02/2022 à 22h52

Une révolution se profile pour le commerce de proximité, nous apprend Aujourd’hui Le Maroc dans sa publication de ce vendredi. Le petit commerce reçoit en effet un gros renfort de la part du gouvernement dans son rapport de force avec la grande distribution.

Aujourd’hui Le Maroc rapporte ainsi que le gouvernement compte accompagner cette catégorie de commerçants et que pour ce faire, le ministère de l’Industrie et du commerce entend mettre en place des centrales d’achat à l’instar de ce qui se fait chez les grandes marques de grandes surfaces et réseaux du «hard discount».

«Concrètement, il s’agit de permettre aux commerçants de proximité de faire des achats groupés et d’augmenter les quantités de marchandises acquises pour pouvoir négocier des tarifs similaires à ceux obtenus par la grande distribution. Cette démarche permettra ainsi à "moul hanout" de pratiquer des prix proches ou similaires à ceux qu’on retrouve sur les rayons des supermarchés et des supérettes», détaille le quotidien.

Notons que la majorité des leaders de la grande distribution dispose de centrales d’achat dans des zones logistiques aménagées pour alimenter leurs réseaux à travers le pays, un des points forts des hypers et autres supermarchés face à des commerces de proximité affichant le plus souvent des prix moins compétitifs concernant de nombreux produits.

Dans le détail, le ministère s’apprête à lancer des appels d’offres dans ce sens. «Il est question ainsi de déterminer les différents points de vente de proximité ainsi que les grossistes pour pouvoir leur proposer des circuits d’approvisionnement plus compétitifs auprès des fournisseurs. Les ambitions affichées sont grandes mais reste à savoir si le projet pourra rassembler l’ensemble des commerces qui se comptent par centaines de milliers à travers le pays», fait remarquer le journal, rappelant toutefois que d’autres expériences dans le passé n’avaient pas atteint les objectifs escomptés.

Une chose est sûre, c’est que le ministère de l’Industrie et du commerce semble déterminé à accompagner les commerces de proximité face à la concurrence de la grande distribution dotée de moyens financiers et marketing beaucoup plus performants. On apprend que le gouvernement justifie cette orientation par sa volonté de garantir la survie du réseau des détaillants en raison de leur rôle historique dans l’approvisionnement des ménages marocains.

Par Ismail Benbaba
Le 17/02/2022 à 22h52