Collectivités territoriales: une circulaire d’Abdelouafi Laftit pour réduire de 30% la consommation d’électricité

Abdelouafi Laftit, ministre de l'Intérieur.  . DR

Dans une circulaire, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a donné ses instructions pour rationaliser la consommation de l’électricité au niveau des établissements publics et des réseaux d’éclairage public. L’objectif étant de réduire de 20% à 30% la consommation d’énergie.

Le 28/10/2022 à 17h03

Afin de réduire la facture énergétique des collectivités locales, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a appelé les walis, les gouverneurs des provinces et les présidents des conseils communaux à mettre en œuvre une série de mesures visant à rationaliser l’utilisation de l’électricité. L’objectif: réduire de 20% à 30% la consommation d’électricité utilisée aussi bien au niveau des réseaux d’éclairage public que des établissements publics, fait savoir le ministre dans une circulaire datée du 24 octobre 2022.

Les collectivités territoriales devront désormais monitorer les horaires de l’éclairage public. Ainsi, certains quartiers résidentiels ne seront éclairés que partiellement et qu’à partir de 23h00, précise la circulaire. L’application de cette mesure devra tout de même prendre en compte la sûreté des habitants et le maintien de la sécurité publique. La luminosité des ampoules utilisées pour l’éclairage public sera à son tour réduite, souligne le ministre.

Au niveau des entrées des villes, des grands boulevards et routes, ainsi que des rocades, l’éclairage sera également limité. Dans ce cadre, le ministre propose de réduire le nombre de lampadaires allumés, soit par l'extinction d'un lampadaire sur deux, soit pour ceux à deux ampoules, en en utilisant qu'une seule.

Ces mesures seront également adoptées pour l’éclairage des jardins et parcs publics, des terrains de proximité, des espaces de loisirs et des plages, précise la même source.

Pour réduire la consommation de l’électricité dans les établissements publics, tous les appareils, à l’exception de ceux disposant d’un mode d’emploi particulier, devront être éteints et débranchés en fin de journée. Il faudra aussi éviter d’utiliser la climatisation et le chauffage, à part dans les cas extrêmes, précise la circulaire.

Le ministre préconise, par ailleurs, l’extinction des lumières quand leur utilisation n’est pas nécessaire, en plus de l’installation de moniteurs permettant l’extinction des points lumineux dans les zones communes, comme les escaliers, salles de bain ou encore les parkings.

En plus de réduire des points de lumière internes, les collectivités territoriales sont appelées à profiter autant que possible de l’éclairage naturel et à veiller à l’efficacité énergétique en utilisant des ampoules à basse consommation.

Quant à l’éclairage extérieur et décoratif des bâtiments, des monuments historiques et des murs, celui-ci devra aussi être optimisé.

Enfin, les collectivités et les services déconcentrés de l’Etat sont appelés à faire le suivi régulier de l’évolution de leur consommation d’électricité et élaborer, tous les trois mois, des rapports périodiques afin d’évaluer l’impact des nouvelles mesures mises en place.

Par Lina Ibriz
Le 28/10/2022 à 17h03