Culture

Vidéo. Musée Mohammed VI: une rétrospective inédite de la peinture marocaine

VidéoLa Fondation nationale des musées du Maroc prépare activement une exposition inédite, consacrée aux œuvres des grands artistes peintres marocains. Une première dans la riche histoire de ce patrimoine. Les détails.

Par Mohamed Chakir Alaoui et Yassine Benmini
Le 11/07/2020 à 14h32
Mehdi Qotbi
Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées du Maroc. | DR

Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées du Maroc et son équipe, dont sa cheville ouvrière, Abdelaziz El Idrissi, sont à pied d'œuvre depuis quelques jours pour réussir cet événement appelé à faire découvrir certaines des plus belles oeuvres plastiques du Royaume.

Cette exposition regroupera une centaine d'œuvres issues de trois collections appartenant à la Fondation nationale des musées, à l'Académie du Royaume du Maroc et au ministère de la Culture.

La rétrospective, dont les préparatifs sont assurés par Mehdi Qotbi et Abdelaziz El Idrissi, directeur du Musée Mohammed VI d'Art moderne et contemporain, sera fin prête pour être inaugurée à partir du 25 juillet 2020. 

«C'est la première fois qu'une telle explosion regroupera dans un seul événement des chefs-d’œuvre d'art plastique qui peuvent être considérés comme le repère de la création artistique marocaine», a affirmé El Idrissi dans une déclaration à Le360.

Il s'agit de peintures historiques signées par de grands noms qui ont marqué la scène artistique nationale et internationale comme les peintres Ahmed Cherkaoui, Jilali Gharbaoui, Farid Belkahia, Mohamed Kacimi, Fouad Bellamine, Mohamed Melehi, Saad Ben Cheffaj, Hassan El Glaoui, Miloud Labied, Mohamed Chabaâ, Mohamed Hamidi, Houssein Miloudi ou Abdelkebir Rabi.

Concernant les femmes peintres, l'exposition affichera de magnifiques tableaux notamment de Chaïbia Talal et de Fatima Hassan. 

Cette rétrospective ouvrira le bal par les premiers peintres du Maroc tels que Mohamed Ben Ali R'Bati, Mohamed Serghini (Ecole des Beaux-Arts de Tétouan) et Meki Megara, un des pionniers des arts plastiques au Maroc.

Il faut aussi rappeler que Mohamed Ben Ali R'Bati (1861-1939) est le premier Marocain à s'être tourné vers la peinture, dite de chevalet, en abandonnant tout ce qui était art décoratif, miniature et calligraphie. 

Par Mohamed Chakir Alaoui et Yassine Benmini
Le 11/07/2020 à 14h32

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800