Patrimoine: les Tazotas de Doukkala, cet héritage en pierres sèches qui résiste à l’épreuve du temps

Les Tazotas se distinguent par leur conception qui n'utilise ni bois ni mortier.
Le 03/12/2023 à 10h23

VidéoÀ Doukkala, les Tazotas, ces édifices en pierres sèches, se dressent comme un témoignage vivant de l’architecture traditionnelle et de l’ingéniosité humaine. Érigées sans bois ni mortier, ces structures ancestrales incarnent un art de la construction qui repose entièrement sur la maîtrise des matériaux locaux. Reportage.

Édifices en pierres sèches qui se tiennent encore debout à Doukkala, les Tazotas, construites il y a 500 ans, résistent à l’épreuve du temps. Leur architecture, mélange d’art et de science, s’appuie sur des pierres soigneusement sélectionnées et assemblées, créant des formes circulaires, ovales ou rectangulaires pour une stabilité et une résistance optimales.

Mustapha Sijam, un acteur associatif passionné par ce patrimoine, explique, dans une déclaration pour Le360, que cette conception aide à répartir uniformément le poids des pierres, évitant ainsi le besoin de supports internes. «La construction des Tazotas repose sur des techniques ancestrales transmises de génération en génération. Elles se fondent harmonieusement dans le paysage rural de la région. Elles sont construites uniquement à partir de pierres locales empilées les unes sur les autres. Ces pierres sont soigneusement choisies et assemblées pour garantir la solidité de l’ensemble», fait-il savoir.

Les Tazotas ont connu une évolution fonctionnelle intrigante au fil du temps. À l’origine destinées à l’habitation, elles ont progressivement évolué pour devenir des espaces de stockage pour les produits alimentaires, le fourrage et même l’élevage du bétail.

Selon des travaux de recherches de Sergio Gnesda, membre du Centre français d’études et de recherche sur l’architecture vernaculaire, les Tazotas se distinguent par l’utilisation de pierres plus grosses ou régulières pour les parties structurellement importantes comme les chaînages d’angle, les piédroits et les marches. Les dimensions des pierres restent relativement constantes, et leur disposition en forme ovale empêche l’infiltration de la pluie à l’intérieur des murs.

Une particularité notable des Tazotas est l’escalier adossé aux murs externes de ces bâtisses, permettant l’accès à l’étage supérieur et au sommet de la toiture pendant la construction, mais également pour des tâches d’entretien. Ce détail architectural ingénieux servait également à faire sécher les produits agricoles au soleil.

Par Hafida Ouajmane et Khadija Sabbar
Le 03/12/2023 à 10h23