Coupures répétitives d’électricité dans certaines régions: voici les raisons selon Leila Benali

La ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali.
La ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali. . DR

Lors de son passage à la Chambre des représentants, ce lundi 18 juillet 2022, la ministre de la Transition énergétique, Leila Benali, a expliqué les raisons des coupures d'électricité qui ont eu lieu ces dernières semaines dans certaines régions du pays.

Le 18/07/2022 à 18h37

Interpellée sur les coupures d’électricité qui ont eu lieu ces dernières semaines dans certaines régions du Royaume, notamment dans le sud et la province d'Al Haouz, la ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali, a expliqué, ce lundi 18 juillet 2022, à la première Chambre, les raisons de ces interruptions.

Selon la ministre, il s’agit de trois types de coupures, notamment les interruptions de courant programmées pour des raisons de maintenance de l’infrastructure électrique. Pour ce type de coupure, l'ONEE est dans l’obligation de prévenir les citoyens et les autorités pour prendre les précautions nécessaires. 

Le deuxième type d’interruption concerne les coupures d’urgence non programmées auxquelles procède l’Office pour réparer des dysfonctionnements techniques du réseau électrique et assurer la sécurité des citoyens. 

Pour ce qui est des interruptions soudaines dont se sont plaints les citoyens dans certaines régions du pays, Leila Benali a expliqué que ces coupures de courant relèvent généralement de pannes techniques causées par les conditions météorologiques, d'actes de vandalisme et de vols de câbles électriques ou encore d'accidents lors des travaux de forage.

Pour faire face à ces dégâts, la ministre a souligné que les équipes de l’ONEE sont mobilisées sur le terrain pour garantir le rétablissement du courant dans les meilleurs délais à travers notamment le transfert de la source d’alimentation électrique.

Un système informatisé a ainsi été mis en place afin d’identifier les différentes pannes et réduire les délais d’intervention pour les résoudre, sous la supervision de l’Autorité nationale de régulation de l’électricité (ANRE), qui travaille notamment sur le déploiement de nouveau projets d’investissement pour la mise en place de réseaux électriques à double dérivation dans les régions éloignées afin d’assurer la continuité de service même en cas de défaut sur l'une des lignes, assure Leila Benali. 

Par Safae Hadri
Le 18/07/2022 à 18h37

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800