L’exploit des Lions de l’Atlas est un coup dur pour les ennemis du royaume

Lors d'un événement réunissant de hauts responsables militaires algériens. Photo d'illustration.

Lors d'un événement réunissant de hauts responsables militaires algériens. Photo d'illustration. . DR

Revue de presseKiosque360. L’épopée des Lions de l’Atlas au Mondial a été une source de fierté pour les Marocains, les Arabes et les Africains. Un exploit qui a anéanti la junte militaire algérienne, principale auteur du complot séparatiste au Sahara. Cet article est une revue de presse du quotidien Assabah.

Le 16/12/2022 à 21h55

Les ennemis de l’intégrité territoriale du royaume ne se sont pas trompés quand ils ont mené la guerre contre le rayonnement de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) dans les forums continentaux et internationaux. 

En effet, l’éclatante participation des Lions de l’Atlas au Mondial du Qatar a été un coup dur pour les auteurs du complot séparatiste au Sahara marocain. Le quotidien Assabah rapporte, dans son édition du week-end (17 et 18 décembre), que les spectateurs marocains ont fait taire la voix des complotistes et ont scandé, dans les gradins des stades, la marocanité du Sahara. 

Les échos de cette épopée se sont étendus aux sphères politiques. Au cours de cette semaine, le président américain, Joe Biden, a expédié son discours pour assister au match entre le Maroc et la France en compagnie d’Aziz Akhannouch et de certains chefs d’état africains.

En interne, la sensationnelle participation des Lions de l’Atlas au Mondial a renforcé la cohésion nationale. Cette cohésion s’est exprimée par le geste du Roi Mohammed VI, qui a tenu à partager avec les Marocains la joie de la qualification en quarts de finale. Le souverain n’a pas hésité à sortir, à bord de sa voiture, dans les rues de Rabat vêtu du maillot des Lions de l’Atlas et agitant le drapeau national face à une foule en liesse.

Le quotidien Assabah souligne que la junte militaire de l’Est n’a toujours pas digéré la fin de la domination algérienne sur les coulisses des instances africaines, y compris les fédérations de football. Les appareils de la propagande de l’armée, qui sont dirigés directement par le palais d’El Mouradia, se sont mobilisés pour miner la Confédération africaine de football (CAF) dans l’espoir de rétablir leur mainmise et entraver la marche des Lions de l’Atlas dans toutes les compétitions.

La trame de ce complot a été révélée après la mobilisation des brigades électroniques spéciales relevant du Département du renseignement et de la sécurité (DRS). Des mouches électroniques qui ont engagé une course contre la montre pour couper la route du Maroc vers le Mondial afin d’éviter le danger du volcan «Hirak» qui couve l’éruption d’une grave crise sociale.

Par Hassan Benadad
Le 16/12/2022 à 21h55