Gendre de Donald Trump, Jared Kushner fonde l'Institut des Accords d'Abraham pour la paix... Voici ses objectifs

Jared Kushner, le 22 décembre 2020, à l'aéroport de Tel-Aviv. . DR

Jared Kushner, ancien conseiller de l'ex-président américain Donald Trump, vient de fonder l’Institut des Accords d'Abraham pour la paix, une organisation dont l’objectif est d’approfondir les accords conclus entre Israël et plusieurs pays arabes, dont le Maroc.

Le 06/05/2021 à 11h33

L'organisation, non partisane et à but non lucratif, aura un mandat de cinq ans et sera financée par des dons privés. Selon un communiqué, l'Institut se penchera sur la promotion du commerce et du tourisme entre les cinq pays signataires -Israël, Bahreïn, les Emirats arabes unis, le Maroc et le Soudan- ainsi que sur le développement de programmes visant à favoriser les relations entre les peuples de ces pays.

L’institut s'attellera également à fournir "une analyse des bénéfices de la normalisation et des avantages potentiels que d'autres pays arabes peuvent obtenir s'ils adhèrent aux accords d’Abraham".

Jared Kushner a fondé l'institut conjointement avec l'ancien envoyé de la Maison Blanche, Avi Berkowitz, qui a aidé à négocier les accords, l'homme d'affaires israélo-américain et donateur démocrate Haim Saban, et les ambassadeurs émirati et bahreïni à Washington, Yousef Al Otaiba et Abdulla R. Al-Khalifa, ainsi que le ministre israélien des affaires étrangères Gabi Ashkenazi.

Selon le site Axios, "le conseil d'administration est encore en cours de formation et devrait comprendre des représentants du Maroc et du Soudan".

"L'énergie et l'enthousiasme pour les Accords dans toute la région sont vraiment remarquables", a déclaré le groupe dans une déclaration commune.

"En moins d'un an, cette paix chaleureuse fait fondre des décennies d'incompréhension et d'hostilité dans toute la région. Il s'agit d'une paix entre les peuples autant qu'entre les nations. L'institut se concentrera sur ce point: stimuler et approfondir ces liens humains", ajoute ce document. 

Par Rahim Sefrioui
Le 06/05/2021 à 11h33