Algérie: démentie par l'équipe d'Angela Merkel, la présidence prise en flagrant délit de diffusion de fake-news

L'homme espionnait les journalistes égyptiens en Allemagne.  . DR

La présidence algérienne et l'agence Algérie presse service (APS) ont attribué à Angela Merkel des propos sur le président algérien qu'elle n'a jamais tenus, pour faire accréditer la thèse de sa guérison. Le cabinet de la chancelière allemande ne s'est pas embarrassé de démentir formellement.

Le 24/11/2020 à 10h00