Maroc-ONU: Khalil Hachimi Idrissi débriefe à New York

Khalil Hachimi Idrissi, DG de la MAP. . DR

Le directeur général de la MAP, Khalil Hachimi Idrissi, a saisi l'opportunité de son passage au siège des Nations unies pour évoquer différents sujets de coopération, à commencer par le dossier du Sahara marocain.

Le 28/04/2014 à 09h25

Le directeur général de la MAP, Khalil Hachimi Idrissi, a saisi l'opportunité de son passage, en fin de semaine, au siège des Nations unies pour évoquer différents sujets de coopération intéressant le Maroc et l'ONU. Le dossier du Sahara marocain y a figuré avec cette attente des Marocains quant à la nécessité pressante de trouver un "règlement politique définitif" au conflit créé artificiellement pour affaiblir le Maroc. "Je me suis rendu aux siège des Nations unies à New York où j'ai rencontré le Secrétaire général-adjoint des Nations unies chargé de l’information et de la communication, Peter Launsky-Tieffenthal. L'entretien a porté notamment sur le caractère multidimensionnel du partenariat du Maroc avec l’ONU, dont le traitement de la question nationale par les Nations unies", a déclaré à Le360 le patron de la MAP.

Hachimi Idrissi a déclaré à son interlocuteur que "la saisonnalité de l’examen de la question du Sahara marocain au sein du Conseil de sécurité, à travers le renouvellement de la mission de la Minurso, réduit le champ de perception des actions des Nations unies dans le royaume et ce, de par la frustration qu’engendre cet examen chez les populations à cause des retards accumulés sur la voie vitale et stratégique d’un règlement politique définitif". Par ailleurs, Hachimi Idrissi a passé en revue les projets lancés par la MAP, dans le but de promouvoir et renforcer sa présence aux niveaux national et international, évoquant la diversification des produits de l'agence tels que MAP TV, MAP AUDIO et le Forum de la MAP. "Cette diversification a pour objectif d’accompagner les grands chantiers de développement initiés sous la conduite du roi Mohammed VI", a souligné le patron de l'agence de presse nationale.

Par Mohamed Chakir Alaoui
Le 28/04/2014 à 09h25