Vidéo. Voici les principaux projets routiers prévus par le PLF 2022

Le ministre de l’Equipement et de l’Eau, Nizar Baraka, répondant à une question orale à la Chambre des représentants. . MAP

Le ministre de l'Equipement et de l’Eau, Nizar Baraka, a présenté, ce mardi 2 novembre 2021, son projet de budget pour l'année 2022 devant les membres de la Commission des infrastructures, de l'énergie, des mines et de l'environnement.

Le 02/11/2021 à 14h20

Le projet de loi de finances pour l’exercice budgétaire 2022 a accordé un montant de 10,19 milliards de dirhams au ministère de l'Equipement et de l’Eau, dont une enveloppe de 8,52 milliards dédiée à l’investissement. 

Présentant son projet de budget au titre de l'année 2022 devant la Commission des infrastructures, de l'énergie, des mines et de l'environnement, le ministre de l'Equipement et de l’Eau, Nizar Baraka, a indiqué que pour ce qui est du domaine routier, les opérations programmées au titre de l'année 2022 concernent, notamment, la poursuite des opérations ayant fait l'objet de conventions signées devant le Roi, relatives à la mise à niveau des infrastructures routières des villes pour un montant restant de 1,62 milliard de dirhams (sur un total de 21,1 milliard de dirhams).

Il est aussi question de la poursuite de la réalisation de la voie express Tiznit-Laâyoune et de l'élargissement et le renforcement de la route nationale n°1 reliant Laâyoune à Dakhlaa, a tenu à souligner le ministre.

Le ministère de l'Equipement et de l’Eau mise également sur la poursuite des opérations de doublement de voie de la route nationale n°2, reliant Zanat et Achekrad (10,7 km pour un coût de 194 millions de dirhams), de la route provinciale n°3010 reliant le centre de Tit Mellil et la route provinciale n°3326 (5,62 km, pour un montant de 47 millions de dirhams), de la rocade de Berkane (12,43 km pour un montant de 86,5 millions de dirhams), de la rocade de Nador (3,2 km pour un coût de 30 millions de dirham).

Ces travaux de doublement de voie porteront également sur la route nationale n°9 reliant Ain Harouda à Berrechid sur une longueur de 5 km et pour un montant de 34,5 millions de dirhams, la route régionale n°2009 reliant la route sud-ouest de Casablanca à Bouskoura (longueur de 6,5 km pour un coût de 75,5 millions de dirhams). Ces travaux coûteront 642 millions de dirhams, a détaillé Nizar Baraka.

De nouveaux projets seront également lancées, notamment l'autoroute urbaine d'Agadir (pour un montant de 278 millions de dirhams), le doublement de la voie de la route régionale n°316 reliant Jorf Lasfar à Safi (74 millions de dirhams) et de la route régionale n°204 reliant Safi à Marrakech (50 millions de dirhams), entre autres. Le coût global de ces opérations s’élève à 1,35 milliard de dirhams, a aussi précisé le ministre. 

Dans le cadre de la réalisation des connectivités des infrastructures pour le nouveau port Nador West Med, une convention de maîtrise d'ouvrage déléguée a été signée avec la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) pour assurer les études et l'assistance technique relatives à la construction de l'autoroute Guercif-Nador.

L'année 2022 sera donc marquée par le lancement du premier tronçon sur 36,5 km de ce projet d'un coût estimé à 2,29 milliards de dirhams, a expliqué Nizar Baraka.

Par Hajar Kharroubi
Le 02/11/2021 à 14h20