Maroc-France: comment l’UM6P entend jouer les premiers rôles

L’Université Mohammed VI Polytechnique.
L’Université Mohammed VI Polytechnique. . DR

Revue de presseDésireuse de renforcer la coopération entre le Maroc et l’Hexagone en matière de recherche et d’entrepreneuriat, l’UM6P vient d’inaugurer une antenne française à Paris. En voici les vocations, et grandes ambitions. Cet article est une revue de presse tirée de Jeune Afrique.

Le 01/02/2024 à 21h06

Le 24 janvier dernier, à Paris, était inaugurée l’antenne française de l’Université Mohammed-VI-Polytechnique (UM6P). Fruit de la stratégie de développement à l’international de cette institution marocaine d’excellence fondée en 2017, qui ambitionne de former une nouvelle génération de talents qui construiront l’avenir de l’Afrique, l’UM6P France proposera des formations exécutives et des accompagnements spécifiques pour les chercheurs et les entrepreneurs innovants intéressés par le développement du continent africain.

Objectif affiché: jeter un «pont» entre le Maroc et l’Afrique d’une part, et la France et l’Europe d’autre part, souligne le magazine Jeune Afrique qui revient sur les fondements de cette initiative inédite. «Une démarche visible dès le cocktail de lancement, qui réunissait dans les locaux de l’université – jusque-là occupés par l’OCP –, quantité de personnalités du monde académique, politique et médiatique des deux rives», écrit le menduel.

À l’instar de Najat Vallaud-Belkacem, ex-ministre française de l’Éducation nationale, Antoine Petit, PDG du CNRS, Samir Addahre, ambassadeur-délégué permanent du Maroc auprès de l’Unesco, Anthony Ohemeng-Boamah, sous-directeur général de l’Unesco pour la priorité Afrique et les relations extérieures, Inès Ben Kraïem, conseillère diplomatique de l’Institut du monde arabe (IMA), Pascal Lamy, ex-patron de l’OMC, la députée Estelle Youssoufa, membre du groupe d’amitié Maroc-France à l’Assemblée nationale, ou encore le journaliste de BFMTV Ulysse Gosset.

«Également présents, des dirigeants et universitaires d’institutions partenaires de l’UM6P, tels que les présidents, vice-présidents et professeurs associés de l’Université Paris-Cité, de l’École polytechnique, de SciencesPo, de HEC, de l’Insa Rennes et de l’Insa Lyon», relève Jeune Afrique.

Citant Hicham El Habti, président de l’Université Mohammed-VI-Polytechnique, le magazine précise que la création de l’UM6P France est la première étape d’un développement international progressif en s’appuyant notamment sur les communautés internationales attachées au Maroc. Fahd Benkirane, directeur général de la nouvelle antenne française, dira que l’UM6P France pourrait contribuer à élargir la perspective de part et d’autre de la Méditerranée en favorisant la coopération et les partenariats universitaires et économiques.

L’UM6P France ouvrira le premier lab euro-africain de start-up greentech (hydrogène, agritech…), cleantech et medtech (biotech…), «un programme d’accompagnement des start-up sur un an, sur les deux continents, qui vise à donner la possibilité aux entrepreneurs de bénéficier, en complément d’un enseignement d’excellence et d’un accompagnement personnalisé, du réseau de l’UM6P composé d’experts internationaux et des investisseurs de l’Université (UM6P Ventures, Bidra Ventures, Innov-X), ainsi que des living labs d’expérimentation répartis sur les campus marocains de l’UM6P», lit-on encore.

Par Nabil Ouzzane
Le 01/02/2024 à 21h06