L’ONMT et le CCM signent une convention pour relancer le tournage de films étrangers

Centre-ville de Ouarzazate, où un musée du cinéma expose les reliques de décors de films et des costumes d'acteurs, dont ceux de «Kingdom of Heaven» (Ridley Scott, 2005) ou «Kundun» (Martin Scorsese, 1997).    . DR

Revue de presseKiosque360. Redynamiser la destination Maroc auprès des producteurs de cinéma et d’audiovisuel étrangers, c’est l’objectif de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) qui vient de signer un partenariat avec le Centre cinématographique marocain (CCM). Explication.

Le 14/03/2021 à 21h18

Avant l’apparition du Covid-19, le rythme des productions cinématographiques et audiovisuelles étrangères était soutenu. La pandémie a mis un terriblement coup de frein à cette industrie. Aussi, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) et le Centre cinématographique marocain (CCM) ont signé une convention pour développer de nouvelles stratégies marketing et dynamiser l’attractivité de la destination afin d’accueillir davantage de productions étrangères dans le pays, comme le rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition de ce 15 mars.

En 2019, 600 autorisations de tournages ont été livrées, engendrant près de 800 MDH d’investissements de tournages étrangers au Maroc. Des chiffres révélés par Mohamed Sarim El Haq Fassi Fihri, le directeur du CCM. Pour sa part, le DG de l’ONMT, Adel El Fakir, a précisé que les différents signataires de ladite convention mettront en commun leurs expertises et actions en partant à la conquête de nouveaux marchés internationaux.

Concrètement, cette convention se décline sous forme d’offre «Morocco, Shooting and Support»: d’un côté les atouts de la destination Maroc et ses avantages en termes d’infrastructures, d’incitations financières et de facilités administratives, et de l’autre, l’expertise de l’ONMT à travers l’intégration de cette offre dans ses actions promotionnelles auprès des publics cibles, notamment via la participation aux salons et foires internationaux destinés à promouvoir les pays comme lieux de tournage ciblés. Et le journal d’ajouter qu’il est également prévu le lancement d’une plateforme digitale pour la promotion du pays comme destination de choix pour la production cinématographique et audiovisuelle.

Par Fayçal Ismaili
Le 14/03/2021 à 21h18