L’investissement privé a atteint près de 100 milliards de dirhams en 2022

Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de l'investissement, de la convergence et de l'évaluation des politiques publiques.
Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de l'Investissement, de la Convergence et de l'Évaluation des politiques publiques.. Khadija Sabbar/ Le360

L’investissement privé a atteint, au cours de l’année 2022, un total de 100 milliards de dirhams (MMDH), a annoncé Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des politiques publiques.

Le 26/01/2024 à 09h30

«Il n’y a pas encore de chiffre officiel, mais d’après nos calculs, l’année 2022 a enregistré globalement quelque 100 milliards de dirhams d’investissement privé», a indiqué Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des politiques publiques, à l’issue de la réunion de la Commission nationale des investissements.

«Les chiffres de 2022 montrent qu’on est sur un bon trend», a-t-il ajouté, se déclarant confiant quant à la capacité d’atteindre les objectifs fixés pour la période 2022-2026. «Les perspectives sont très bonnes et tous les indicateurs de l’investissement privé national sont au vert», a-t-il soutenu.

À ce propos, Mohcine Jazouli a fait savoir que son département a lancé une étude pour la mise en place, en collaboration avec le Haut-Commissariat au plan (HCP), d’un observatoire national de l’investissement et du climat des affaires, organe qui s’appuiera sur les outils de l’intelligence artificielle et sur les mécanismes modernes de calcul de l’investissement.

Le ministre a en outre souligné que la 3ème Commission nationale des investissements a battu des records en termes d’investissement privé, avec l’approbation de 42 projets pour un montant global de 7,4 milliards de dirhams (MMDH).

Les projets approuvés répondent aux principes de la nouvelle Charte de l’investissement puisqu’ils concernent différents secteurs et régions du Royaume, a-t-il poursuivi. Dans le détail, 9 régions et plus de 20 provinces et préfectures sont concernées, a-t-il précisé, notant que ces investissements portent sur des secteurs «fortement créateurs d’emploi».

Les projets approuvés dans le cadre de cette commission sont tous portés par des entreprises privées et devraient permettre la création de plus 16.200 emplois, dont 5.900 directs et 10.300 indirects, a-t-il précisé.

Selon le département de Jazouli, 166 projets d’investissement, d’un montant de 218 MMDH, ont été approuvés depuis octobre 2021 par la Commission nationale des investissements. Ces projets, portés dans une proportion de 77% par des entreprises marocaines, ont concerné 16 secteurs et branches d’activité et devraient permettre la création de 110.500 emplois.

Par Le360 (avec MAP)
Le 26/01/2024 à 09h30