Les énergies renouvelables représentaient 16% du mix électrique au Maroc en 2022, selon l’ONEE

Une partie du complexe solaire Noor Ouarzazate, vu du ciel. Adil Gadrouz / Le360

Dans son rapport annuel 2022, l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) indique que les énergies renouvelables représentaient 16,1% dans le mix énergique au Maroc en 2022, hors hydraulique. L’éolien, avec une capacité installée de 1553 MW, y a fortement contribué.

Le 10/07/2023 à 21h03

Les énergies renouvelables ont fortement contribué à la production électrique nationale en 2022. C’est ce qu’a révélé l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), dans son rapport annuel 2022 qui vient d’être publié.

Selon l’office, la puissance électrique installée au Maroc a atteint 11.055 mégawatts l’année, soit une hausse de 0,8% par rapport à 2021, grâce à la mise en service du Parc éolien de Taza de 87 MW.

L’éolien y a bien contribué avec une capacité de 1553 MW, de même que le solaire avec ses 831 MW. «L’année 2022 a été marquée par une contribution soutenue des énergies renouvelables, hors hydraulique, à hauteur de 16,1% dans la satisfaction de la demande nationale», indique l’ONEE.

Source: Rapport annuel 2022 de l’ONEE.

Quant à l’énergie hydroélectrique, elle était de 1770 MW, dont 464 MW issues de la Station de transfert d’énergie par pompage (STEP) d’Afourer.

L’énergie thermique domine toujours dans le mix électrique marocain avec une capacité de 6901 MW dont 4641 MW pour les centrales thermiques à vapeur, en l’occurrence le charbon (4116 MW) et le fioul (525 MW).

L’ONEE annonce plusieurs projets d’énergies renouvelables en cours de construction, notamment la STEP Abdelmoumen d’une capacité de 350 MW et la STEP El Menzel (entre 300 et 400 MW).

Les projets éoliens de Taza (2e phase, 63 MW), Boujdour (300 MW), Tanger II (70 MW), Jbel Landid (270 MW), et Tiskrad (100 MW) y figurent aussi, de même que les centrales solaires de Noor Midelt (400 MW), Noor PVII (400 MW), et Noor Atlas (200 MW).

Autant de complexes qui devraient permettre au Maroc d’accroître la contribution des énergies renouvelables dans son mix électrique. Avec, comme objectif: porter la part de ces énergies vertes à plus 52% dans la production électrique nationale à l’horizon 2030.

Par Elimane Sembène
Le 10/07/2023 à 21h03