Immobilier: Les Marocains parmi les principaux acquéreurs en Espagne

DR

7% des achats immobiliers en Espagne, effectués par les étrangers, reviennent à des Marocains, pour la plupart résidant dans la péninsule ibérique.

Le 17/12/2018 à 13h48

Parmi 53.359 logements acquis par des étrangers en Espagne au premier semestre, 3.662 ont été achetés par des Marocains (3.555 par des Marocains résidents en Espagne et 107 par des Marocains non-résidents). Ce volume transactionnel initié par des Marocains est en hausse de 28% par rapport à juin 2017, soit la plus forte progression observée par le Conseil général du Notariat espagnol qui vient de publier son bulletin statistique semestriel.

Le prix moyen des logements acquis par les Marocains en Espagne s’élève, quant à lui, à 693 euros le mètre carré pour les résidents, et à 1.606 euros le mètre carré pour les non-résidents.

© Copyright : DR

Le volume de logements acquis par les étrangers représente 18% du nombre total des transactions immobilières enregistrées en Espagne durant la même période.

Les Britanniques maintiennent leur position au sommet du classement par nationalité des achats immobiliers par les étrangers (14,3 % du total), suivis des Français (7,9%), des Allemands (7,8%) et des Roumains (7,3%).

Les deux tiers des transactions sont ainsi dominés par les citoyens de l'UE (incluant les Britanniques). Le tiers restant correspond aux acheteurs hors UE, dont ceux du Maroc (6,9%), de la Chine (4,2%) et de la Russie (3,2%).

La croissance du volume des achats par les étrangers recouvre néanmoins des évolutions contrastées selon les régions. Les plus fortes hausses ont été enregistrées dans la région d’Aragon (30,9%), l’Estrémadure (27,4%), de Murcie (21,3%) et de Castilla La Mancha (20,2%). Les plus fortes baisses ont été constatées dans les îles Baléares (-11,2%) et les îles Canaries (-10,6%).

L’attrait des acheteurs étrangers pour l’immobilier résidentiel en Espagne se justifie par les niveaux historiquement bas des taux d’intérêt, mais aussi, et surtout, par les niveaux de prix encore faibles dans la plupart des régions d’Espagne (comparativement à d’autres pays), et plus particulièrement en dehors des quartiers centraux de Madrid, de Barcelone, de Marbella et des Baléares.

Le Conseil général du Notariat espagnol table sur un volume record de 106.000 achats immobiliers par les étrangers au titre de l’année 2018, soit trois fois plus que le nombre d'achats constatés voici dix ans.

Par Wadie El Mouden
Le 17/12/2018 à 13h48

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800