Flambée des prix des carburants: le gouvernement a décidé d’accorder une subvention aux transporteurs

Mohamed Abdeljalil, ministre du Transport et de l’Equipement, et Fouzi Lekjaa, ministre délégué chargé du Budget, lors de la rencontre avec les professionnels du secteur des transports, organisée à l’appel du chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, lundi 14 mars 2022, à Rabat. . Brahim Moussaaid / Le360

Le 14/03/2022 à 20h28

VidéoAfin de préserver le pouvoir d’achat des citoyens dans une conjoncture marquée par la hausse des prix des carburants aux niveaux national et mondial, le gouvernement a annoncé, ce lundi 14 mars 2022, la mise en place d'une plateforme dédiée à l'octroi d'une aide aux professionnels du secteur.

Le gouvernement a choisi d’intervenir pour soutenir les professionnels du transport et par voie de conséquence pour préserver le pouvoir d’achat des citoyens, dans une conjoncture marquée par la hausse des prix des carburants aux niveaux national et mondial, a affirmé, ce lundi à Rabat, le ministre du Transport et de l’Equipement, Mohamed Abdeljalil. Il a précisé les contours du soutien qui sera accordé à cette catégorie seront dévoilés prochainement.

A l’issue d’une rencontre avec les professionnels du secteur des transports, organisée à l’appel du chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, le ministre a souligné que «Cette intervention, nous sommes en train de l’étudier».

«Au cours des prochains jours, nous allons rencontrer de nouveau les professionnels et annoncer la nature de ce soutien et nous travaillons sur la création d’une plateforme numérique pour en faciliter l’octroi aux professionnels qui en ont besoin», a-t-il précisé.

De son côté, Fouzi Lekjaa, ministre délégué chargé du Budget, a souligné que la réunion avec les professionnels des transports s'est penchée sur l’examen des solutions à apporter afin de résoudre les problèmes structurels que connaît le secteur. «Lors de cette rencontre, il a été convenu à l’unanimité de poursuivre les débats à partir de la semaine prochaine pour apporter des solutions drastiques à ces problèmes afin de permettre au secteur de dépasser les obstacles qui freinent son développement», a-t-il expliqué.

«Le gouvernement va intervenir à travers l’octroi d’un soutien à partir des prochains jours pour réduire les effets de la flambée des prix et faire en sorte que la chaîne d’approvisionnement des citoyens se maintienne dans de bonnes conditions», a fait savoir le ministre délégué.

Pour sa part, Rachid Tahri, secrétaire général de la fédération du transport et de la logistique, affiliée à la CGEM, a déclaré, «La rencontre avec les ministres du Transport et du Budget nous a été d’une utilité importante dans la mesure où nous savons aujourd’hui que les deux ministères et le gouvernement sont en train de travailler sur l’accompagnement des entreprises. Nous avons également retenu aujourd’hui qu’une plateforme électronique sera lancée, laquelle nous permettra de fournir certaines informations sur notre parc automobile, de manière à pouvoir bénéficier de cette compensation. Bien évidemment, nous attendons le pourcentage de cette compensation qui sera allouée aux entreprises».

«Nous saluons cette initiative du gouvernement, à qui nous faisons entièrement confiance. Nous n’avons pas suivi le mouvement de grève. Nous avons toujours mené une relation avec l’Exécutif basée sur le dialogue», a-t-il conclu.

Comme indiqué dans un précédent article, une source proche du dossier nous a confié que l’ensemble des transporteurs, toutes catégories confondues, peuvent bénéficier de la subvention étatique. Ainsi, concernant le transport de marchandises, le montant de la subvention sera déterminé en se basant notamment sur le tonnage de chaque type de véhicule (camion, poids lourd, etc.). Dans le segment du transport de voyageurs, chacune des composantes (petit taxi, grand taxi, autobus, autocar) sera adossée à un barème spécifique.

Les bases de données des ministères de l’Intérieur (wilaya et préfecture) et des Finances (la data relative à la récupération de la TVA sur le gasoil disponible auprès de la Direction générale des impôts) serviront de référence pour la définition des paramètres et des conditions d’octroi de la subvention de l’Etat. La collecte des données et le versement de la subvention se feront selon une périodicité mensuelle, ajoute la même source.

Par Brahim Moussaaid
Le 14/03/2022 à 20h28