Engrais phosphatés: voici pourquoi le groupe OCP pourrait suspendre ses exportations vers les États-Unis

Le siège du groupe OCP à Casablanca. . DR

Le groupe marocain OCP pourrait suspendre les ventes d’engrais aux États-Unis si le ministère américain du Commerce impose un droit anti-subventions sur ses produits, ont déclaré deux hauts responsables du groupe marocain à l’agence Reuters.

Le 25/07/2020 à 14h01

Les déclarations des deux responsables du groupe OCP interviennent suite à l’annonce faite la semaine dernière par le Département américain du commerce. Ce dernier avait décidé d’ouvrir une enquête pour savoir si les producteurs d'engrais phosphatés au Maroc et en Russie bénéficieraient de «subventions injustes», et ce, en réaction à une plainte déposée par Mosaic Co, un producteur d’engrais basé aux États-Unis.

Les responsables du groupe marocain assurent que les engrais du groupe OCP ne bénéficient d’aucune forme de subvention étatique. Si le Département du commerce décide d’imposer aux engrais marocains un droit compensateur, le groupe OCP pourrait réorienter ses exportations vers d'autres marchés, ajoute l’agence Reuters, citant les deux responsables du groupe marocain.

En 2019, les importations américaines d'engrais phosphatés en provenance du Maroc s'élevaient à environ 729 millions de dollars, contre 299 millions de dollars pour les engrais russes.

Par Wadie El Mouden
Le 25/07/2020 à 14h01