Agadir: les travaux de réaménagement des piémonts avancent à un rythme soutenu

Les travaux de réaménagement des piémonts d'Agadir vont durer 12 mois.
Le 31/01/2024 à 09h58

VidéoLes travaux de réaménagement des piémonts d’Agadir, inscrits dans le cadre du Programme de développement urbain d’Agadir 2020-2024 pour un budget de 85 millions de dirhams, se poursuivent à un rythme soutenu, à la grande joie des résidents.

Dans une déclaration pour Le360, Abdelhadi Benchafai, membre du groupe d’architectes responsable du projet de réaménagement des piémonts à Agadir, explique que la réalisation de ce projet nécessitera 12 mois de travaux.

L’objectif est de renforcer les infrastructures, notamment le réseau d’eau potable, le réseau électrique et le réseau d’assainissement, en plus de la rénovation des routes, le pavage des passages piétons et l’embellissement du cadre urbain avec des espaces verts et des aires de jeux pour les enfants.

Notre interlocuteur souligne que le programme inclut également la protection des pentes et le renforcement des abords des routes qui y mènent. Et du point de vue économique, le projet offre des possibilités d’emploi temporaire pour les jeunes, avec la perspective de créer d’autres opportunités après l’achèvement des différents travaux.

De son côté, Mustafa Aghani, président de l’Association Ait El Moudden pour le développement et la formation, affirme que la transformation du village d’Ait El Moudden apporte de la joie aux résidents, car elle met fin à une sorte de marginalisation qui dure depuis plus de 30 ans. Il salue ainsi le conseil municipal, dirigé par le Premier ministre Aziz Akhannouch, pour cette initiative «courageuse».

L’acteur associatif loue par ailleurs la qualité et la rapidité des travaux, tout en soulignant l’importance de finaliser ce projet royal en aménageant l’autre partie du village et en fournissant les infrastructures nécessaires afin qu’il soit en phase avec le développement en cours dans la capitale du Souss.

Il encourage enfin vivement les acteurs sociaux à redoubler d’efforts pour améliorer les conditions de vie des résidents de manière significative.

Par M'hand Oubarka
Le 31/01/2024 à 09h58