Vidéo. L’ambulance «Allô SAMU 141», dédiée aux patients atteints du Covid-19, de retour dans les artères de Casablanca

Les ambulances «Allô SAMU 141», dédiées aux patients atteints du Covid-19, de retour dans les artères de Casablanca.

Les ambulances «Allô SAMU 141», dédiées aux patients atteints du Covid-19, de retour dans les artères de Casablanca. . adil gadrouz

Le 08/07/2021 à 14h35

VidéoLes cas d'infection au Covid-19 sont à nouveau en augmentation au Maroc. Dans son bilan quotidien, le ministère de la Santé a rapporté hier, mercredi 7 juillet 2021, 1.279 nouveaux cas et 5 décès. L'heure est grave et à Casablanca cela se ressent, via le retentissement des sirènes des ambulances «Allô SAMU 141».

Les ambulances «Allô SAMU 141», spécialement dédiées aux patients atteints du Covid-19, sont de retour dans les artères de Casablanca. Depuis plus d'une semaine, leurs sirènes retentissent en chœur tout au long du boulevard Abdelmoumen, à proximité du quartier des hôpitaux.

Les véhicules chargés de transférer les personnes contaminées au Covid-19 ont à plusieurs reprises emprunté les rails du tramway pour arriver rapidement au CHU Ibn Rochd. C’est bien là la preuve tangible que les cas de contaminations sont en augmentation au Maroc, avec une prévalence de cas dans la métropole.

Hier, mercredi 7 juillet, le Maroc a enregistré 1.279 nouveaux cas, et 5 décès dus au Covid-19 en sachant que 6.241 cas actifs ont été répertoriés le même jour. 

De plus, le ministère de la Santé a annoncé hier même qu'il y avait 43 cas de contamination au variant Delta dans quatre régions du Maroc.

Dans une toute récente interview à notre média, Moulay Saïd Afif, membre du comité technique de la vaccination, a rappelé que l’heure était grave et préoccupante, à cause, entre autres, du variant indien Delta.

Tout en précisant que les quatre foyers (trois à Casablanca et un à Kénitra) de contamination à ce variant Delta étaient contenus et maîtrisés, il souligne néanmoins que la situation épidémiologique commence à devenir inquiétante.

«Si le ministère de la Santé a publié trois communiqués en l’espace de 15 jours pour rappeler et rappeler à la population l’urgence de respecter les mesures barrières et de faire preuve de vigilance, cela signifie que l’heure est vraiment grave», a-t-il insisté, avec la franchise qu’on lui connaît.

Moulay Saïd Afif appelle les citoyens à faire attention et à adopter un comportement responsable durant les rassemblements familiaux. «Quand plusieurs personnes au sein d’une même famille ne sont pas vaccinées, soit parce qu’ils attendent leur tour, soit parce qu’ils ont un empêchement qui ne leur permet pas de se faire vacciner, comme c’est le cas pour les femmes enceintes, il faut alors respecter les mesures barrières de manière stricte».

Par Qods Chabaa
Le 08/07/2021 à 14h35