Le PJD célèbre l’anniversaire de Allal El Fassi en présence de son fils

Depuis qu'il a pris la tête du parti dissident de l’Istiqlal Bila Hawada, Abdelwahed El Fassi est devenu la bête noire de Chabat. . DR

Le groupe parlementaire du PJD (Parti de la Justice et du développement) a célébré, ce mardi 12 mai à Rabat, le 41ème anniversaire du décès de Allal El Fassi. Parmi les personnalités présentes à cette cérémonie, le fils de feu El Fassi, Abdelwahed. Tout un symbole!

Le 13/05/2015 à 07h30

Abdelwahed El Fassi était l'invité de marque pour cet événement qui revêt une grande importance: le 41ème anniversaire du décès de son père Allal, figure emblématique du mouvement national et idéologue du parti de l’Istiqlal (PI). Pour autant, ce n’est pas chez sa famille istiqlalienne que le fils de feu Allal El Fassi était convié, mais au PJD ; le cordon ombilical avec la famille du PI étant coupé depuis le 16ème Congrès qui a vu Hamid Chabat prendre les rênes du parti. Depuis, Abdelwahed El Fassi est à la tête du courant dissident du parti de l’Istiqlal Bila Hawada (Sans répit pour la défense des valeurs de l’Istiqlal), devenant au passage l’un des plus grands pourfendeurs de Chabat. En organisant l’anniversaire du décès de Allal El Fassi, le PJD voulait-il adresser un message au PI ? Ce n’est pas la première fois que le parti de la Lampe organise pareil événement qui, plus est, au siège du parti à Rabat.

Abdelwahed El Fassi a pris la parole lors de cette cérémonie. Il a rappelé les vertus démocratiques défendues pour son défunt père, ainsi que ses écrits, son militantisme et son «indépendance des chaînes du suivisme, de la décadence morale et de l’utopie». Un message à qui de droit.

Par Abdelkader El-Aine
Le 13/05/2015 à 07h30