Politique

En visite à Laâyoune, des sénateurs français admiratifs de l'élan de développement dans la région

VidéoUne délégation de sénateurs français a salué hier, samedi 3 décembre 2022 à Laâyoune, les réalisations socio-économiques et l’élan de développement qui caractérisent la principale cité du Sahara marocain.

Par Hamdi Yara (avec MAP)
Le 04/12/2022 à 15h43
Sénateurs français - France-Maroc - Sénat français - Groupe d amitié interparlementaire France-Maroc - Visite à Laâyoune - Laâyoune-Sakia El Hamra
A l’invitation de la Chambre des conseillers du Parlement du Royaume, des sénateurs français, membres du groupe d’amitié interparlementaire France-Maroc, ont effectué une visite à Laâyoune (Laâyoune-Sakia El Hamra), du 1er au 4 décembre 2022. | Hamdi Yara / Le360 (capture image vidéo)

Ce déplacement a permis de s’informer de visu et de prendre connaissance de la dynamique de développement socio-économique qui a cours à Laâyoune, ont souligné les membres du groupe d’amitié interparlementaire France-Maroc, au terme de cette visite, qui a eu lieu à l’invitation de la Chambre des conseillers.

Ronan Le Gleut, du Groupe Les Républicains, s’est dit «impressionné» par le niveau de développement socio-économique et la qualité des infrastructures, ainsi que par leurs aspects architecturaux.

Le sénateur a également salué l’engagement extrêmement fort en faveur de l'amélioration de l'offre de santé, citant à cet égard le Centre hospitalier et universitaire et la Faculté de médecine.

Ronan Le Gleut a aussi expliqué que cette visite témoignait de la volonté du groupe interparlementaire d’amitié France-Maroc au Sénat français de contribuer au renforcement et à l’approfondissement de l’amitié maroco-française.

Vice-présidente du Groupe interparlementaire d’amitié France-Maroc du Sénat de la République Française, Michelle Gréaume a indiqué que cette visite avait permis de s’arrêter de visu sur les investissements consentis dans la région, ainsi que sur les projets et infrastructures en cours de réalisation.

«Nous avons été surpris par le niveau de développement socio-économique à Laâyoune», a expliqué Michelle Gréaume, qui fait partie du Groupe communiste républicain citoyen et écologiste au sénat français, soulignant que cet élan de développement permettra d’améliorer la qualité de vie des habitants et de leur offrir de larges opportunités.

Mohamed Zidouh, président du Groupe de coopération et d’amitié parlementaire Maroc-France à la Chambre des conseillers du Parlement marocain, a indiqué que cette visite avait permis à des membres du sénat français, issus de différentes sphères politiques, de constater d'eux-mêmes le développement en cours dans les Provinces du Sud du Royaume.

Grâce à la volonté royale, une forte impulsion a été insufflée au développement des provinces du Sud au cours de la dernière décennie, a expliqué Mohamed Zidouh, qui a insisté sur les efforts consentis dans la région, dans l'opérationnalisation du Nouveau modèle de développement pour le Sahara.

Cette visite «permettra aux sénateurs français de se faire une idée claire pour qu’ils puissent défendre la cause nationale et témoigner de la réalité du développement dans la capitale du Sahara marocain», a-t-il aussi indiqué.

La délégation des sénateurs français s’est ainsi rendue dans des chantiers d’envergure, qui ont d'ores et déjà été achevés, de même que dans ceux actuellement en cours de réalisation, afin de prendre connaissance de la qualité des infrastructures éducatives, sportives, socio-économiques et de santé, qui viennent concrétiser le modèle de développement des Provinces du sud.

Il s’agit de projets qui ont trait à la construction du Centre hospitalier et universitaire, à celle de la faculté de médecine et de pharmacie, au village des sports et au port phosphatier.

Les membres de la délégation ont pu suivre un exposé, qui a été présenté par un responsable du Centre régional d’investissement (CRI). Les principaux moteurs économiques de la région, qui vont de la pêche à l’agriculture, au tourisme et aux énergies renouvelables, ainsi que les grands projets d’infrastructures qui connectent le territoire et libèrent son potentiel ont été détaillés, statistiques à l’appui.

Plus tôt dans la journée, les membres de la délégation parlementaire française ont eu des rencontres avec Abdeslam Bekrate, wali de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, ainsi qu'avec Moulay Hamdi Ould Errachid, président du Conseil communal de Laâyoune. Au cours de ces entretiens, l'essor de développement que connaît la région dans différents domaines a été exposé.

La délégation de sénateurs français a rencontré, vendredi dernier, 2 décembre 2022, Enaam Mayara, président de la Chambre des conseillers, et Nizar Baraka, ministre de l’Equipement et de l’Eau.

En visite de travail dans le Royaume depuis le jeudi 1er décembre dernier, cette délégation de sénateurs français se compose aussi de Sylvie Goy Chavert du Groupe Les Républicains, et d'Angèle Préville, du Groupe socialiste, écologiste et républicain. Leur visite de travail prendra fin ce dimanche 4 décembre 2022. 

Par Hamdi Yara (avec MAP)
Le 04/12/2022 à 15h43

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800