Politique

Droits des femmes: le MUR s'en prend aux lois internationales

Deux dispositions de la Convention de l'ONU violeraient les règles de l'islam en matière d'héritage entre les hommes et les femmes, selon le président du MUR, Abderrahim Chikhi, qui va saisir le Conseil des Oulémas.

Par Mohamed Chakir Alaoui
Le 17/07/2015 à 20h34
MUR
Abderrahim Chikhi (à g.) lors de son élection à la tête du MUR et Mohamed El Hamdaoui, président sortant. | DR