Benmoussa prépare une réorganisation des services du ministère de l’Education nationale, du préscolaire et des sports

Chakib Benmoussa, ministre de l’Education nationale, du préscolaire et des sports.
Chakib Benmoussa, ministre de l’Education nationale, du préscolaire et des sports. . Brahim Mousaaid / Le360

Pour un montant de 3 millions de dirhams, le ministère de l’Education nationale, du préscolaire et des sports a lancé un appel d’offres portant sur l’alignement stratégique de l’organisation de son service central. Le point.

Le 26/12/2022 à 12h44

Le ministère de l’Education nationale, du préscolaire et des sports (MENPS) cherche à se donner un nouveau souffle. Un appel d'offres a été lancé dans ce sens pour une enveloppe budgétaire de 3 millions de dirhams. Le consultant qui sera choisi aura à réaliser cette mission dans un délai de 150 jours.

Dans le détail, le prestataire sera chargé de réaliser un diagnostic de l’organisation du MENPS afin d’identifier les principaux dysfonctionnements et pistes d’amélioration. Il devra également réaliser un benchmark au niveau international des modèles d’organisation adoptés dans des pays ayant conduit une réforme de l’éducation (pays comparables et pays Best Practices).

Par la suite, sur la base des principaux enseignements du diagnostic et du benchmark, ainsi qu’en prenant en considération les orientations stratégiques des secteurs de l’éducation et du sport, le consultant devra définir les principes directeurs de l’organisation cible qui pourront notamment comporter de nouvelles structures à créer.

Ces principes directeurs prendront en considération les interactions avec les différentes structures relevant du MENPS et les principaux partenaires, notamment les autres ministères et les collectivités territoriales. Sur cette base, des scénarios d’organisation cible seront élaborés en intégrant également les nouvelles structures à créer. Ces scénarios devront être qualifiés selon des critères de choix pour aider la prise de décision par le comité de pilotage. Le consultant assistera le comité de pilotage pour procéder au choix du scénario le mieux adapté.

En plus d’identifier le statut juridique le plus approprié pour les nouvelles structures créées, le prestataire doit établir un portefeuille de compétences comportant les types de savoirs à maîtriser pour les structures nouvellement créées (savoir, savoir-faire et savoir-être).

Le prestataire devra aussi élaborer un plan de migration vers l’organisation cible définissant les actions à réaliser, les responsables et le planning de migration. Ce plan comportera un volet ressources humaines qui synthétisera et priorisera les besoins avec un focus particulier sur le niveau top management.

Il définira, enfin, l’approche pour la sélection et la préparation des candidats à la prise de fonction (recrutement interne et externe, formation...). Et concernant les structures à créer, il s’agira de recenser les prérequis à leur mise en œuvre. 

Par Nisrine Zaoui
Le 26/12/2022 à 12h44