Aziz Akhannouch: «Notre relation économique avec la France est appelée à se développer dans les années à venir»

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch. 
Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch.  . DR

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, est revenu, dans une interview accordée à l’Opinion (France) et publiée dimanche 15 janvier 2023, sur l’impact de la relation politique entre le Maroc et la France sur les investisseurs français.

Le 17/01/2023 à 12h30

Interrogé par le quotidien français L’Opinion sur «le malaise assez profond dans la relation politique avec la France (qui) fait craindre un impact sur les relations économiques et l’accueil des investisseurs français, le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch préfère revenir aux sources de ce qu’il qualifie de «turbulences» au lieu de «malaise».

«Il y a de grandes évolutions dans la reconnaissance par les grandes puissances de la souveraineté du Maroc dans nos provinces du Sud. La France ne doit pas simplement être un observateur», fait savoir le Chef du gouvernement dans une interview accordée à L’Opinion et publiée dimanche 15 janvier 2023.

Le chef de l’Exécutif a par ailleurs expliqué que la relation économique entre les deux pays «n’est toutefois pas affectée par les turbulences», avant de rassurer: «Les investisseurs français sont les bienvenus et traités sur un pied d’égalité avec ceux des autres pays».

Sur un même ton rassurant, Aziz Akhannouch a précisé qu’«il n’y a jamais eu de chasse gardée». Pour lui, «il y a simplement des investisseurs qui s’intéressent plus au Royaume que d’autres», avant de conclure sur ce point: «Notre relation économique avec la France est donc appelée à se développer davantage dans les années à venir».

Le 17/01/2023 à 12h30