Transports: le ministre Mohammed Abdeljalil reprendra le dialogue avec les syndicats en janvier

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohammed Abdeljalil lors de la séance des questions orales à la Chambre des conseillers, le 27 décembre 2022 à Rabat. . Fahd Rajil / Le 360

Le 28/12/2022 à 08h49

VidéoLe ministre du Transport et de la Logistique, Mohammed Abdeljalil, a fait part de la reprise du dialogue avec les corporations et les syndicats des professionnels du transport. Ces concertations sont prévues au mois de janvier prochain à une date qui sera fixée d’un commun accord.

«Le dialogue n’a jamais été interrompu, je prévois bientôt de présider, personnellement, une réunion qui sera axée autour de plusieurs sujets en suspens, dont le projet de loi relatif à l’indexation des prix du transport routier sur le prix du carburant», a déclaré le ministre pour Le360, en marge de sa participation, mardi 27 décembre 2022, à la séance des questions orales issues de la Chambre des conseillers.

«Nous allons dresser un état des lieux sur au moins cinq importants dossiers qui intéressent la profession», a affirmé Mohammed Abdeljalil.

Ce dernier a rappelé les cinq priorités de son département pour résoudre les problématiques de ce secteur. Il s’agit de la réforme, du différend sur les véhicules du même type mais dont le poids total en charge est différent, de la révision des conditions d’accès à la profession, de l’élaboration d’un projet de loi relatif à l’indexation des prix du transport routier sur ceux du carburant et de la digitalisation des données de charges.

Selon le ministre, l’élaboration du projet de loi relatif à l’indexation avance bien, à telle enseigne que les transporteurs, «après avoir été consultés, remettront leur copie dans les prochains jours». Le ministre s'est voulu rassurant: «nous espérons adopter ce projet de loi début 2023».

Revendiqué par les professionnels, ce texte vise à doter les transporteurs «d’un mécanisme juridique pour les aider à s’adapter aux fluctuations des cours des hydrocarbures». Le projet de loi tant attendu devrait «fournir des réponses structurelles à la problématique des fluctuations des prix des hydrocarbures et ses effets sur le secteur du transport routier à l’avenir».

Mohammed Abdeljalil a d’autre part été interrogé sur la question du transport informel des voyageurs dans le monde rural, ce à quoi il a indiqué que cette question devrait faire l’objet d’une réflexion avec les régions.

Le 28/12/2022 à 08h49