«Terre de Lumière»: «le résultat est pour le moins spectaculaire» pour l’ONMT

«Terre de Lumière», la campagne de promotion de la destination Maroc, s'affiche sur un écran géant de la place Picadilly Circus, à Londres. . ONMT

Revue de presseKiosque360. Lancée le 22 avril dernier par l’ONMT, la campagne internationale «Terre de Lumière» brille aux quatre coins du monde. Cet article est une revue de presse du quotidien Aujourd’hui le Maroc.

Le 01/05/2022 à 22h10

De Time Square au Picadilly Circus, de la Plaza Callao jusqu’à l’Opéra, la campagne internationale «Terre de Lumière» lancée le 22 avril dernier scintille sur les plus grandes places mondiales, comme le rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition du 2 et 3 mai, précisant que l’opération a été lancée par l’Office national marocain du tourisme (ONMT) en France, Espagne, Allemagne, Royaume- Uni, USA, Moyen et Proche Orient, Israël et en Afrique, soit 20 pays, constituant une première dans l’histoire».

Dans le cadre du déploiement de ladite campagne, des emplacements forts ont été minutieusement sélectionnés. Le résultat est pour le moins spectaculaire», appuie l’ONMT, soulignant que «dans une vidéo qui vient d’être diffusée par l’Office l’on constate que le Maroc voyage en ce moment sur les 4 continents et que les images du film «Terre de Lumière» sont diffusées dans les lieux de grande influence du monde entier».

Les atouts de cette campagne pour l’ONMT: la richesse du Maroc l’énergie qui s’en dégage et la source intarissable d’inspiration qu’il représente, comme le relaie le journal. Pour le directeur général de l’ONMT, Adel El Fakir, «nous sommes fiers de cette campagne qui sublime notre pays et de l’impact qu’elle enregistre d’ores et déjà sur nos publics cibles de nos marchés stratégiques». Et d'ajouter «notre ambition est de faire du Maroc une marque mondiale iconique et inspirante, la plaçant parmi les destinations touristiques préférées des voyageurs du monde».

«A travers le digital, la télévision, l’affichage et la presse, l’objectif est d’atteindre un niveau de notoriété, de visibilité, de couverture et de fréquence maximum afin de provoquer un engagement avec les touristes du monde entier», souligne l’ONMT. Il s'agit de cibler les touristes internationaux âgés entre 25 et 59 ans avec un intérêt pour l’art, les expériences culturelles, la nature et le patrimoine rural, les plages et les activités de loisirs.

Par Fayçal Ismaili
Le 01/05/2022 à 22h10