Prix à la pompe: une nouvelle hausse attendue pour l'essence le 1er juin

Pistolet de carburant.  . andreas160578 / Pixabay

Revue de presseEn constituant leurs stocks les pays du Golfe et asiatiques ou encore les Etats-Unis, grands consommateurs du super sans plomb, pour répondre au besoin de la saison touristique créent ce qu'on appelle un phénomène de rareté. Par conséquent, le prix du sans plomb est tiré vers le haut. Cet article est une revue de presse des Inspirations Eco.

Le 30/05/2022 à 23h07

Dans son édition du 31 mai, Les Inspirations ECO révèle que les automobilistes roulant avec des motorisations essence vont payer au minimum 1 DH supplémentaire le litre à compter du mercredi 1er juin aux stations-service.

La faute, comme à chaque fois, est à attribuer à cette inflation importée. Le quotidien explique cette hausse du sans plomb un peu partout dans le monde par les comportements des pays du Golfe et asiatiques ou même les Etats-Unis, grands consommateurs du super qui commandent davantage de sans plomb pour répondre au besoin de la saison touristique. Or les raffineries avaient dernièrement privilégié la production de gasoil au détriment du super, vu que ce dernier est moins demandé que le gasoil sur plusieurs marchés, à l'instar du Maroc. Sauf que cela a créé un déficit au niveau du stock de super qui s'avère en ce moment plus rare. D'où la prévision de hausse du prix du super à 16,80 dirhams le litre pour la première quizaine de juin.

En revanche, le journal table sur une baisse du prix du gazoil. Il parle d'une accalmie temporaire qui va se traduire par une réduction d'une cinquantaine de centimes avec un prix moyen de 14,15 DH/litre.

Dans ce contexte, les motorisations hybrides pourraient représenter une bonne alternative. Elles sont, selon le journal, amenées à progresser dans les volume de vente automobiles. En 2020, quelques 1.018 véhicules essentiellement hybrides ont été vendus, contre 1.417 en 2019, soit un recul de 28%. La tendance s'est inversée en 2021 où les ventes ont bondi à 4.196 unités.

Par Rachid Al Arbi
Le 30/05/2022 à 23h07