Panne majeure chez HPS: près de 200.000 opérations par cartes bancaires n’ont pu aboutir samedi dernier

Un terminal de paiement électronique (TPE). . Dr

Loin d’être anodin, l’incident qui a touché le week-end dernier la plateforme principale du Switch d’HPS a été de grande ampleur, paralysant un nombre important de transactions par cartes bancaires: plus de 140.000 opérations de paiement par cartes n’ont pu aboutir, samedi 23 avril 2022.

Le 25/04/2022 à 15h05

On en sait plus sur l’ampleur des dégâts provoqués par l’incident au niveau d’HPS Switch qui a paralysé durant de longues heures, samedi 23 avril, l’activité monétique au Maroc, empêchant les usagers de cartes bancaires au Maroc de procéder au paiement de leurs achats, notamment sur les TPE (terminaux de paiement électronique).

Selon une source bien informée, durant la journée du samedi 23 avril, pas moins de 140.000 transactions par cartes bancaires n’ont pu aboutir, à cause de la panne. De plus, près de 60.000 opérations de retraits interopérables (c'est-à-dire auprès d’un guichet d’une banque différente de celle qui a émis la carte bancaire) ont également échoué ce jour-là. Les retraits non opérables ont quant à eux continué de fonctionner normalement.

Au total, ce sont donc près de 200.000 opérations par cartes bancaires qui ont échoué ce jour-là, à cause de cette panne. Cette impossibilité de recourir à sa carte bancaire a été d’autant plus dommageable pour les consommateurs, mais aussi pour les commerçants, qu’elle est survenue au cours d’un week-end très particulier, le dernier avant l'Aid al-Fitr, qui connaît traditionnellement une importante vague d'achats.

Il est à noter que selon plusieurs sources et témoignages, les perturbations sur l’activité monétique dans le Royaume ont commencé dès le jeudi soir, et se sont aggravées par la suite. Mais ce n’est que samedi que HPS Switch (HPSS), filiale du groupe HPS, a décidé de communiquer sur l’incident, via un communiqué.

«Samedi 23 avril 2022 à 15h05, un incident Hardware de la plateforme principale du switch a affecté de manière intermittente les opérations monétiques de la place», a ainsi affirmé HPSS. «Les équipes de HPS ont alors entrepris un ensemble d’actions palliatives pour rétablir la situation à 19h30», a poursuivi la même source, avant d’annoncer qu’une «solution définitive sera déployée cette nuit (nuit du samedi à dimanche, Ndlr.) en basculant l’ensemble de l’activité sur le site de secours».

Chose qui été faite, puisque dimanche 24 avril, HPSS publiait un nouveau communiqué dans lequel l’entreprise indique que «suite à l’incident qui a eu lieu le samedi 23 avril et après identification du dysfonctionnement au niveau Hardware, les équipes de HPS Switch ont exécuté avec succès le plan de continuité de l’activité».

Et d’ajouter, rassurant: «le passage au site de secours s’est déroulé avec succès et a permis le retour à la normale de l’activité. Les équipes de HPS Switch ont géré la bascule dans la nuit du samedi au dimanche comme annoncé. Nos équipes continuent de monitorer la stabilité de l’activité et d’étudier en profondeur les causes ayant généré l’incident Hardware».

Pour rappel, le switching consiste à assurer le routage et le traitement des demandes d’autorisation, la compensation des transactions monétiques et le règlement des émetteurs et acquéreurs. «Le switch monétique doit garantir l’interopérabilité des transactions et la gestion de la sécurité», explique Bank Al-Maghrib sur son site internet.

© Copyright : Bank Al-Maghrib

C’est en 2016 que HPS, entreprise marocaine spécialisée dans l'édition des solutions de paiement électronique, a acquis les activités de switching et de compensation au Maroc auprès du Centre monétique interbancaire (CMI).

HPS Switch est aujourd’hui l’unique gestionnaire au Maroc des opérations de compensation et de règlement des flux monétiques.

Par Amine El Kadiri
Le 25/04/2022 à 15h05