Groupe OCP: un chiffre d’affaires quasi-stable au premier semestre, malgré la pandémie

Le siège du groupe OCP à Casablanca. . DR

A fin juin 2020, le Groupe OCP affiche des résultats opérationnels supérieurs à la moyenne du secteur, en dépit du contexte actuel de pandémie, et d’une baisse générale des prix.

Le 29/09/2020 à 13h28

Dans un contexte de sur-offre sur le marché international, les prix moyens du phosphate de diammonium (DAP) ont connu une baisse de plus de 20% sur les six premiers mois de l’année 2020, comparés à ceux pratiqués durant la même période en 2019. Cette situation de prix défavorable a été compensée par une hausse des importations mondiales, à l’exception de l’Inde et des Etats-Unis, qui détenaient en début d’année des stocks élevés, accompagnée d’un recul des exportations chinoises.

Dans ce contexte, le groupe OCP a bénéficié de sa présence à travers les cinq continents et de sa flexibilité industrielle pour adapter son portefeuille de produits à la demande de chaque région et profiter au mieux des opportunités du marché. Le groupe a ainsi augmenté ses exportations d’engrais de près de 1,6 million de tonnes par rapport à la même période de l’année passée, principalement dirigées vers l’Amérique latine, l’Europe et l’Inde.

Cette augmentation du volume de ventes d’engrais du groupe est soutenue notamment par le Plan de Continuité d’Activité, implémenté dès le début de la pandémie, qui a permis le maintien des opérations de production minière et chimique sur tous les sites, à une cadence usuelle, souligne-t-on du côté du groupe OCP.

Le chiffre d’affaires du groupe OCP est resté stabilisé autour de 27,4 milliards de dirhams, grâce à une hausse significative des volumes d’exportation d'engrais, compensant largement la baisse des prix comparativement au premier semestre de 2019

L’Ebitda du groupe est demeuré stable avec une marge d’Ebitda solide de 31%, similaire à l’année dernière, largement supérieure à la moyenne du secteur qui se situe autour de 20% sur la même période.

L'OCP consolide ainsi sa position de leader sur le secteur, notamment grâce à l’amélioration continue de ses coûts de production. Le groupe phosphatier a par ailleurs ouvert plusieurs chantiers de pilotage de ses performances afin de limiter les effets négatifs générés par la pandémie. L’effet de ces mesures, qui se poursuivront post-pandémie, sera visible sur les résultats de l’année 2020, précise le communiqué.

Le Résultat net consolidé part du groupe a quant à lui été impacté par la comptabilisation en totalité sur le semestre (conformément aux normes internationales IFRS) de la contribution du groupe au Fonds spécial Covid-19, de 3 milliards de dirhams.

Sans l’impact non récurrent de la contribution de 3 milliards de dirhams au Fonds spécial Covid-19, pour lequel le groupe OCP a été parmi les premiers contributeurs, le résultat net consolidé part aurait été de 1,7 milliard de dirhams (au lieu de – 600 millions de dirhams).

Malgré la pandémie qui perdure et l’incertitude qui pèse sur l’environnement économique, les perspectives du groupe pour l’année 2020 s’annoncent favorables. Ainsi, sous réserve d’absence d’impacts significatifs à venir de la pandémie Covid-19, le groupe OCP anticipe des projections positives et bien meilleures d’ici la fin de l’année.

Par Ayoub Khattabi
Le 29/09/2020 à 13h28