Énergies renouvelables et nucléaires: ce qu’il faut savoir sur les accords signés entre le Maroc et l'Arabie saoudite

Leïla Benali, ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, le 9 mai 2022, à Riyad. . MAP

Le mémorandum d'entente sur les énergies renouvelables et l'accord-cadre de coopération sur les utilisations pacifiques de l'énergie atomique, conclus lundi 9 mai 2022 à Riyad entre le Maroc et l'Arabie saoudite, offrent de nouveaux cadres pour promouvoir et développer les relations entre les deux pays, a souligné la ministre Leila Benali.

Le 09/05/2022 à 17h49

Dans son allocution à l'issue de la cérémonie de signature, Leila Benali a expliqué que ces accords visent à insuffler une nouvelle dynamique à la coopération dans ces deux domaines stratégiques afin d'encourager l'approche de transition vers la production et la consommation d'énergies propres et durables et développer le partenariat dans les domaines des utilisations pacifiques de l'énergie atomique, conformément aux législations des deux pays et aux obligations et engagements internationaux de chacun d'eux.

En matière d'énergies renouvelables, a-t-elle ajouté, il sera procédé à l'échange d'expériences et de connaissances, y compris celles de la société saoudienne ACWA Power.

Il sera également question de réfléchir sur les opportunités d'investissement et de financement dans les deux pays et sur les voies d'une coopération conjointe dans les domaines de la recherche, du développement et de la formation du capital humain en la matière, a poursuivi la ministre.

En outre, Leila Benali a indiqué que les deux pays œuvrent à l'élaboration d'un plan pour des projets de recherche conjoints, pour leur financement et pour leur mise en œuvre dans le domaine des utilisations pacifiques de l'énergie atomique, y compris les travaux de conception, de construction et d'exploitation.

Ces exploitations sont relatives aux centrales et aux réacteurs nucléaires, à la gestion du cycle du combustible nucléaire et des déchets radioactifs, ainsi qu'à la sécurité et aux garanties nucléaires, à la radioprotection et à la protection de l'environnement, explique-t-elle.

Le ministre a également souligné que les deux parties ont également convenu de préparer les ressources humaines actives dans le domaine de l'énergie atomique, de les qualifier et d'échanger les expertises.

D'autre part, la ministre a mis en avant les multiples visites effectuées par le roi Mohammed VI au Royaume d'Arabie saoudite et la visite du Serviteur des Lieux Saints de l'Islam au Maroc en 2007, qui ont donné une forte impulsion à la coopération entre les deux pays dans plusieurs domaines, dont les échanges commerciaux entre l'Office chérifien des phosphates (OCP) et les entreprises saoudiennes, notant que l'Office couvre entre 70 et 80% des besoins de SABIC, alors qu'il importe le soufre dans le cadre d'un contrat à long terme conclu avec Aramco.

Elle a ajouté qu'il y avait un échange d'informations, de documents et de visites, et que les cadres du ministère de l'Energie ont bénéficié de formations à Riyad. «La société ACWA Power a été sélectionnée avec deux entreprises espagnoles, en 2012, pour concevoir, développer, construire et exploiter la première centrale solaire qui relève du plan solaire intégré de Ouarzazate», s'est félicitée la ministre, notant que la contribution du Royaume d'Arabie saoudite au financement du Fonds de développement énergétique en 2008 s'élevait à 500 millions de dollars.

Pour sa part, le ministre saoudien de l'Energie, le prince Abdulaziz bin Salman bin Abdulaziz Al Saoud, a déclaré à la presse que le signature du mémorandum et de l'accord-cadre intervient en application des hautes directives des dirigeants des deux pays frères, qui aspirent à développer des relations bilatérales étroites dans tous les domaines, en particulier ceux de l'énergie.

Ceci est à même de soutenir les efforts de développement et la prospérité économique des deux pays, de contribuer au renforcement de la sécurité énergétique et de booster la croissance de l'économie mondiale, a-t-il dit.

Le 09/05/2022 à 17h49