Covid-19: le Japon accorde au Maroc un prêt de 200 millions de dollars sous forme d’appui budgétaire

Lors de la cérémonie de signature de l'accord de prête japonais, pour un montant de 200 millions de dollars, mercredi 2 décembre 2020 à Rabat 
Lors de la cérémonie de signature de l'accord de prête japonais, pour un montant de 200 millions de dollars, mercredi 2 décembre 2020 à Rabat  . DR

Un échange de notes portant sur un prêt japonais d’un montant de 200 millions de dollars a été signé ce mercredi 2 décembre à Rabat entre le ministre des Finances, Mohamed Benchaâboun et l’ambassadeur du Japon au Maroc, Shinozuka Takashi.

Le 02/12/2020 à 10h47

Le prêt japonais vise à soutenir le Maroc dans sa lutte contre la pandémie du Covid-19. A l’issue de la signature de cet échange de notes, et afin d’entamer la procédure d’exécution de ce financement, un accord de prêt a été signé entre Mohamed Benchaâboun et Yokota Kenji, représentant résident adjoint de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) au Maroc.

Cofinancé avec la Banque africaine de développement (BAD) dans le cadre du programme ACFA (Accelerated Co-Financing Facility for Africa), cet appui budgétaire du Japon vise à soutenir les efforts du gouvernement face à la crise sanitaire, sociale et économique provoquée par la pandémie, en mettant rapidement à la disposition du Maroc des ressources supplémentaires pour mener les interventions d’urgence sanitaires et sociales et améliorer la résilience de l’économie nationale, souligne l’ambassade du Japon à Rabat dans un communiqué que Le360 a reçu. 

Ainsi, le soutien du Japon vient répondre aux objectifs tracés par le programme de réponse du Maroc au Covid-19, mettant l’accent sur le renforcement du système de santé, l’expansion du système de sécurité sociale et le soutien financier aux PME.

A noter qu’à travers la JICA, qui est active au Maroc depuis plus de 50 ans, le gouvernement du Japon contribue aux différents programmes de coopération, comprenant des projets de prêts en yens, de dons et d’assistance technique, dont l’envoi de volontaires japonais, poursuit la même source.

Le premier prêt en yens de l'APD (Aide Publique au Développement) au Maroc date de 1976.

Depuis, plus de 37 projets de prêts ont été réalisés au Maroc pour une enveloppe de 310 milliards de yens japonais (près de 27 milliards de dirhams) dans différents domaines dans le but de soutenir le développement durable du pays et remédier aux disparités sociales et régionales.

Par Wadie El Mouden
Le 02/12/2020 à 10h47