Coronavirus: MHE reconnaît une hausse des prix des denrées alimentaires et des produits d’hygiène

Moulay Hafid Elalamy, ministre de l'Industrie et du commerce. . DR

Lors de son exposé en Conseil de gouvernement, ce jeudi 12 mars, le ministre de l’Industrie et du Commerce a fait le constat d’une légère hausse des produits. Cette hausse est encore plus prononcée du côté des produits d’hygiène.

Le 12/03/2020 à 15h27

Pour l’heure, on ne connaît toujours pas l’ampleur exacte de l’inflation causée par le coronavirus à l’échelle du territoire marocain. Le communiqué lu par le porte-parole du gouvernement, à l’issue de la réunion hebdomadaire de l’Exécutif, ne fournit pas de chiffres mesurant la légère hausse des prix des produits alimentaires ou encore la forte hausse des prix des produits d’hygiène.

Le gouvernement ne donne pas de détails supplémentaires sur la nature de ces produits, les vraies causes de ces hausses (spéculation, etc.), les zones géographiques touchées. Il en donne encore moins sur d’éventuelles mesures prises par le gouvernement pour éviter la razzia dans les supermarchés, comme cela fut le cas dans les principaux foyers du Covid-19 en Europe (Lombardie, Vénétie en Italie, Oise en France, etc.)

Par ailleurs, le gouvernement tient à rassurer en précisant que les industriels marocains ne prévoient pas de perturbations de leurs chaînes d’approvisionnement à court terme. Les plus touchés d’entre eux œuvrent pour trouver des circuits alternatifs.

Devant ses collègues du gouvernement, MHE a présenté un arsenal de mesures pour faire face à cette conjoncture particulière:

– La création d’une cellule de veille stratégique qui se réunit tous les deux jours.

– La mise en place d’un mécanisme de suivi quotidien, en vue de proposer des solutions avec les fédérations sur des thématiques en lien avec les effets du coronavirus.

– Soumettre les masques de protection et les gels hydroalcooliques à une licence d’exportation.

– Réfléchir à des mesures concrètes au profit des entreprises qui pourraient être impactées directement par les retombées de la pandémie.

Par Wadie El Mouden
Le 12/03/2020 à 15h27