Budget 2023: un niveau d'investissement public record de 300 milliards de dirhams

Photo d'illustration. . DR

Le gouvernement s’apprête à mobiliser une enveloppe globale de 300 milliards de dirhams pour les dépenses d’investissement public en 2023, dont 140,5 milliards de dirhams émanent des établissements et entreprises publics (EEP).

Le 19/10/2022 à 16h36

Selon la note de présentation du PLF 2023, dont Le360 détient une copie, l'effort d'investissement global du secteur public en 2023, s'élève à 300 milliards de dirhams, dont 45 milliards de dirhams d'investissements issus du Fonds Mohammed VI pour l'Investissement, 140,5 milliards de dirhams des EEP et 19 milliards de dirhams auprès des collectivités territoriales. 

Une enveloppe de 95,5 dirhams est également mobilisée, dans le cadre du budget général de l'Etat, des comptes spéciaux du Trésor et des services d'Etat gérés de manière autonome. 

Selon la note de présentation du PLF 2023, les programmes d’investissements des EEP couvrent principalement les secteurs de l’énergie, les télécommunications, l’habitat, l’agriculture, l’électricité, l’eau potable, les phosphates et leurs dérivés, les autoroutes et les transports aériens, maritimes et ferroviaires.

Dans l'ensemble, le montant total des charges de l’Etat s’établit à 600,36 milliards de dirhams en 2023 contre 520,24 milliards de dirhams en 2022, soit une augmentation de 15,40%, souligne la note de présentation du PLF. 

Ces charges sont réparties à hauteur de 408,02 milliards de dirhams pour le budget général (hors produits des emprunts à moyen et long terme), 2,29 milliards de dirhams pour les services de l’Etat gérés de manière autonome, 111,78 milliards de dirhams pour les comptes spéciaux du Trésor et 78,25 milliards de dirhams pour les recettes d’emprunts à moyen et long termes. 

De l'autre côté de la balance, le montant total des ressources s’élève à 536,43 milliards de dirhams en 2023 contre 461,191 dirhams en 2022, soit une augmentation de 16,32%. 

Les ressources de l’Etat se répartissent ainsi à hauteur de 294,71 milliards de dirhams pour le budget général (hors produits des emprunts à moyen et long terme), 2,29 milliards de dirhams pour les services de l’Etat gérés de manière autonome, 110.37 milliards de dirhams pour les comptes spéciaux du Trésor et 129,04 milliards de dirhams pour les recettes d’emprunts à moyens et long termes.

Le solde du budget de l’Etat (hors produits des emprunts et hors amortissement de la dette publique à moyen et long termes) ressort ainsi à 114,71 dirhams en 2023, contre 103 milliards de dirhams en 2022. Les besoins résiduels de financement du projet de Loi de finance pour l’année prochaine s’élèvent, pour leur part, à 63,92 milliards de dirhams contre 59,05 dirhams en 2022, soit une augmentation de 8,25%.

Par Safae Hadri
Le 19/10/2022 à 16h36