Bank Al-Maghrib maintient son taux directeur à 2,25%

Abdellatif Jouahri, gouverneur de Bank Al-Maghrib.
Abdellatif Jouahri, gouverneur de Bank Al-Maghrib. . Brahim Taougar - Le360

La Banque centrale a décidé de maintenir son taux directeur à 2,25% pour ne pas provoquer des pressions inflationnistes. En revanche, elle a revu à la hausse ses prévisions de croissance à 1,2% au lieu de 1%.

Le 21/06/2016 à 14h56

Les communautés bancaires et économiques s’y attendaient: Bank Al-Maghrib a décidé de maintenir son taux directeur inchangé, à 2,25%.

A l’issue de la réunion de son Conseil de ce mardi 21 juin, la Banque centrale a en effet décidé que le niveau actuel du taux directeur est approprié au vu des objectifs de stabilité des prix.

Le Conseil a en effet noté que l’inflation s’est accélérée depuis sa réunion de mars 2016 et qui avait été marquée par une baisse de 25 points de base du taux directeur sous l’effet principalement d’une augmentation importante des prix des produits alimentaires.

Tenant compte de ces évolutions, la prévision de l’inflation pour 2016 a été revue à la hausse à 1,6%. Pour 2017, l’inflation devrait revenir à 1%, la dissipation des effets des chocs sur les prix des produits alimentaires devant plus que compenser la hausse prévue de l’inflation sous-jacente et des coûts des carburants et lubrifiants.

Pour ce qui est de la croissance du PIB, la Banque centrale a légèrement revu ses prévisions à la hausse. Ainsi, le Maroc réaliserait 1,2% de croissance en 2016, contre seulement 1% prévu en mars dernier.

Il est aussi à noter que le Conseil a décidé de relever le taux de la réserve obligatoire de 2% jusqu’à 5% et d’instaurer une rémunération de cette réserve pour les banques déployant plus d’efforts en matière d’octroi de crédit.

Par Younès Tantaoui
Le 21/06/2016 à 14h56