BAM: 7,1 milliards de dirhams de cash en circulation en avril 2022

Des billets et des pièces de monnaie.  . DR

Revue de presseKiosque360. Selon les données de Bank Al-Maghrib, la circulation du cash est toujours en hausse en avril, atteignant 7,1 milliards de dirhams en valeur, soit 2,2% par rapport à mars. Cet article est une revue de presse de L’Economiste.

Le 31/05/2022 à 23h01

Le cash en circulation poursuit son trend haussier en avril 2022, rapporte L’Economiste dans sa publication de ce mercredi 1er juin. Le journal indique qu’il augmente de 2,2% par rapport à mars, soit 7,1 milliards de dirhams en valeur.Parallèlement, les dépôts bancaires reculent de 10,2 milliards de dirhams d’un mois à l’autre, selon les données de Bank Al-Maghrib. Soulignons que le cash en circulation ressort à 331,5 milliards de dirhams à fin avril 2022 progressant sur une année glissante de 28 milliards de dirhams, soit 9,2%. 

L’Economiste souligne que cette dynamique trouve son origine dans un phénomène de thésaurisation, qui s’est accéléré avec la crise sanitaire où un véritable rush vers le cash a été constaté. L’Economiste note que la tendance se poursuit depuis, accentuée par les incertitudes liées à la conjoncture aussi bien nationale qu’internationale.

De même, les dépôts bancaire diminuent de 1% par rapport à mars 2022, atteignent 1.060 milliards de dirhams, en retrait de 10,2 milliards de dirhams en valeur d’un mois sur l’autre. On constate une progression sur une année glissante de 5,4%.

BAM indique que les dépôts à vue auprès des banques baissent de 1,1% par rapport à mars 2022 à 692 milliards de dirhams. «Ils enregistrent une progression de 7,9% par rapport à la même période à la même période l’an dernier. Quant aux dépôts à terme, ils régressent de 2,1% à 130,2 milliards de dirhams par rapport au mois précédent. Comparé à la même période l’an dernier, ils affichent une baisse de 5,6%», explique le journal.

Concernant le crédit bancaire au secteur non financier, ce dernier progresse, en glissement annuel, de 3,2% en avril 2022 contre 2,8% un mois auparavant. L’Economiste souligne que le créditt immobilier affiche une légère hausse de 0,2% en avril par rapport à mars 2022 à 293 milliards de dirhams. De même, l’encours des crédits immobiliers a progressé de 2,3% si on le compare à la même période de l’année dernière.

On note que les comptes débiteurs et crédits de trésorerie enregistrent une hausse de 4,2% d’un mois à l’autre, avec un encours qui a atteint en mars 236,4 milliards de dirhams, soit une hausse de 10,5% par rapport à fin avril 2021.

Quant au crédit à l’équipement, il s’établit à 175,5 milliards de dirhams, en légère hausse de 0,3% par rapport au mois dernier, reculant de 2,9% comparé à la même période de l’exercice précédent. L’Economiste, note enfin que le crédit à la consommation se bonifie légèrement de 0,3% à 56,3 milliards de dirhams, soit une progression de 2,3% sur une année glissante.

Par Ismail Benbaba
Le 31/05/2022 à 23h01