Au-delà des couacs du départ... Qu’est-ce que Forsa? Et en quoi est-ce là une vraie opportunité pour les jeunes?

Le programme Forsa vise la création de 10.000 entreprises au Maroc pour la seule année 2022. Photo d'illustration. . DR

Son lancement, le mardi 12 avril 2022, a été entaché par des choix de communication l’ayant vidé de sa substance, mais à bien y regarder, le programme Forsa recèle de véritables leviers pour promouvoir l'activité des jeunes et pour la création d’entreprises au Maroc.

Le 15/04/2022 à 11h10

Qu’on se le dise tout de suite. Les choix de communication faits autour du programme Forsa n’ont pas été les plus judicieux. Loin s’en faut, et le moins à dire est que toute la machine enclenchée pour faire sensation aura été contre-productive. S’adresser aux jeunes n’a jamais été synonyme de privilégier le jeunisme à tout prix. Cela revient même à les infantiliser. Et prendre des influenceurs, dont bon nombre sont à caser comme has been au demeurant, comme unique vecteur de communication, c’est céder à une facilité devenue trop utilisée pour avoir un impact quelconque. Serait-ce une raison pour jeter le bébé avec l’eau du bain? Ce serait, là encore, aller vite en besogne et rater l’essentiel.

Passé l’effet spectacle, raté, qui a accompagné ce lancement, et à analyser son vrai contenu, le programme Forsa, officiellement lancé le 1er avril 2022, est une des réponses les plus pertinentes du moment, tant à la problématique de l’emploi des jeunes que celle de la nécessaire accélération de la création d’entreprises, par et pour les jeunes. Et disons-le, jamais un projet gouvernemental n’est allé aussi loin sur ce registre. Il est question d’encourager l’entrepreneuriat en accompagnant les porteurs de projets, de l’idée à la réalisation effective et ce, sans conditions ni contrepartie. Et c’est très ambitieux, tant en terme de moyens que d’objectifs.

Un an pour tout faireLe programme est doté de d’1,25 milliard de dirhams pour la seule année 2022 et cible 10.000 projets tous secteurs confondus. Le financement consiste en un prêt d’honneur à taux 0, allant jusqu’à 100.000 DH, dont une subvention de 10.000 DH pour l’ensemble des projets retenus. Le dispositif d’accompagnement comprend une formation en e-learning pour l’ensemble des projets retenus, suivie d’une incubation de 2,5 mois au profit des projets les plus innovants.

Transverse, le chantier mobilisera un réseau de partenaires au niveau des régions, notamment les Centres Régionaux d’Investissement (CRI), les organismes de microfinance et les incubateurs retenus basés au niveau des régions. Le déploiement et la mise en œuvre du programme Forsa sont assurés par le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie Sociale et Solidaire, et pilotés par la Société Marocaine d’Ingénierie Touristique (SMIT).

Qui peut en profiter?Le programme s’adresse à tous les Marocains résidant au Maroc ou à l’étranger ainsi que les non-Marocains résidant au Maroc et en situation régulière, à condition qu’ils soient âgés de 18 ans et plus. Les porteurs de projets cibles peuvent être des auto-entrepreneurs, des coopératives ou des très petites entreprises, nouvelles ou en activité depuis moins de 3 ans.

Les projets portés par plusieurs membres (5 personnes maximum) sont également éligibles. Toutes les étapes de sélection et d’accompagnement sont réalisées avec le chef de projet désigné lors de la soumission du dossier.

L’éligibilité au programme ne nécessite aucun pré-requis de diplôme, de qualification ou d’expérience. Cela, quel que soit le secteur d’activité: tourisme, artisanat, économie sociale et solidaire, culture, commerce, e-commerce, industrie, digital, agriculture, protection de l’environnement, santé, enseignement, éducation, sport, etc.

Dix ans pour rembourser, un différé de 48 moisLa durée maximale du remboursement du prêt (à taux 0, allant jusqu’à 100.000 dirhams, dont une subvention de 10.000 dirhams) est de 10 ans, avec un différé de 2 ans.

A quelles étapes s’en tenir?1. La sélectionChacun des projets soumis sur la plateforme www.forsa.ma est examiné par des experts pour évaluer le dossier, le niveau d’engagement du candidat, la faisabilité de son projet et son potentiel de développement dans sa région d’implantation. Les porteurs de projets répondant à ces exigences sont convoqués pour un entretien avec un expert dans leurs régions respectives. Les candidats retenus suite aux entretiens verront leurs projets évalués par une commission régionale et les lauréats pourront rejoindre le programme.

2. La formationPlusieurs sessions programmées en e-learning sont dédiées à l’ensemble des projets retenus pour permettre à leurs porteurs d’être initiés à l’entrepreneuriat, de structurer leurs projets, de cerner leurs marchés, de s’informer sur les formes juridiques de leurs entreprises et d’établir leurs plans de financement. Chaque module de formation est sanctionné par un certificat, dont l’obtention est conditionnée par une évaluation des acquis au terme du module.

3. L'accompagnement et l'incubationLes candidats ayant obtenu leur certificat de réussite seront accompagnés par un incubateur local pour finaliser leur dossier de demande de financement et présenter leurs projets devant une commission dédiée. Les porteurs de projets ayant besoin d’un accompagnement rapproché, avec un potentiel prometteur, bénéficieront d’une incubation de 2,5 mois avant de soumettre leur dossier de financement.

4. Le financementA l’issue de la formation et, le cas échéant, de l’incubation pour les projets les plus innovants, les porteurs de projets seront accompagnés dans l’élaboration de leur dossier de financement. Le dossier sera évalué par différents experts qui donneront leur approbation pour l’obtention du prêt d’honneur, en précisant le montant qu’ils jugent adéquat en fonction de la nature et des besoins du projet.

Par Tarik Qattab
Le 15/04/2022 à 11h10