Tanger: Serge Berdugo visite plusieurs sites du patrimoine juif en phase de réhabilitation

Serge Berdugo, SG du CCJM, accompagné d’une importante délégation, en visite à la synagogue Assayague.
Serge Berdugo, SG du CCJM, accompagné d’une importante délégation, en visite à la synagogue Assayague. . DR

Le secrétaire général du Conseil des communautés juives du Maroc (CCJM), Serge Berdugo, accompagné d'une importante délégation, s’est enquis, à Tanger, des travaux de réhabilitation de la synagogue Assayague, un lieu devant abriter le futur musée juif, ainsi que d'autres chantiers.

Le 19/06/2021 à 15h32

Dans une déclaration pour Le360, Serge Berdugo a précisé avoir récemment visité divers chantiers réhabilitation du patrimoine juif de Tanger, en compagnie notamment d'Aron Abikzer, vice-président du Conseil et de Sonia Zagury, chargée du patrimoine culturel. "On a pu s'enquérir sur place des différents chantiers de réhabilitation du patrimoine religieux juif de Tanger, dans sa phase II".

La délégation a par ailleurs tenu une réunion de travail avec le wali de Tanger, Mohamed Mhidia, sur la synagogue Assayague et le futur musée de Tanger ainsi que sur la restitution des anciens noms hébraïques à certaines rues de la ville du Détroit.

Lors de cette rencontre, Serge Berdugo a exprimé sa "grande satisfaction" devant l'état d'avancement du chantier de restauration de la synagogue Assayague, un chantier, a-t-il souligné, "agréé par Sa Majesté le Roi, que Dieu l'assiste, et du programme de sauvegarde de la médina de Tanger".

Il a aussi rappelé que le choix de cette belle synagogue, fondée en 1890, dans le quartier des Siaghin face à Dar Niaba, "répondait au souci de restaurer ce site et de créer un musée pour exposer les artefacts, documents, photos et judaïca de Tanger", que la communauté israélite de Tanger (CIT) "a sauvegardé et inventorié afin de l'intégrer dans un circuit pertinent permettant aux visiteurs de la ville du Détroit d'apprécier "les heures de gloire du judaïsme tangérois avec la synagogue Nahon, la synagogue Akiba, le musée juif de Tanger et le cimetière historique de la rue du Portugal".

Les travaux, lancés par la Fondation Dona et Haïm Benchimol, la communauté israélite de Tanger et la Fondation du patrimoine culturel judéo-marocain, devraient durer 10 mois. Serge Berdugo a saisi l'occasion de cette visite pour transmettre au "Souverain les sentiments de reconnaissance de tous les originaires de Tanger pour la décision royale de redonner leur ancien nom hébraïque à certaines rues de leur ville".

Le secrétaire général du conseil de la communauté israélite a d'autre part annoncé la décision de mettre à la disposition de la wilaya, le bâtiment de la Cuna, la maternité emblématique de la communauté juive de Tanger, qui sera réhabilitée selon les normes en vigueur "pour recevoir bénévolement les parturientes de la ville". Cette maternité comprendra une école de sages-femmes et d'infirmières spécialisées, dirigée par le Dr Sedraoui. Enfin le patrimoine juif à Tanger sera rehaussé par l'ouverture prochaine d'un restaurant casher au sein du Cercle juif de Tanger.

Par Mohamed Chakir Alaoui
Le 19/06/2021 à 15h32

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800