Découvrez la Kasbah d’Amergou, une ancienne forteresse chargée d’histoire

La kasbah d’Amergou.
La kasbah d’Amergou. . Anas Zaidaoui / Le360
Le 28/11/2022 à 09h46

VidéoSite architectural à la géométrie emblématique, la kasbah d’Amergou, chargée d’histoire, est ouverte aux visiteurs. Elle est située dans la province de Taounate, et plus précisément dans la commune de Moulay Bouchta Lkhammar. Visite.

Aux premières heures du jour, seuls la fraîche rosée du matin et le calme apaisant règnent sur la kasbah d’Amergou, érigée sur le mont qui lui a donné son nom. Bientôt, elle s’animera au gré des allées et venues des habitants et des hôtes de passage.

Aujourd’hui, ce monument historique attire les visiteurs du Maroc et du monde entier. Venus découvrir ce lieu chargé d’histoire, ils sont immanquablement tous éblouis par son architecture et plus particulièrement par sa géométrie.

«La construction de cette forteresse est attribuée au règne des Almoravides. Nombreux sont les touristes venant des différentes régions du Royaume et d’ailleurs qui viennent découvrir le lieu. Ils aiment surtout l’hospitalité et l'accueil chaleureux des habitants du douar», indique Ghali Ghouli, un habitant du village d'Amergou, dans une déclaration pour Le360.

Depuis le sommet du mont Amergou, le panorama est incroyable et imprenable. C’est le point de vue préféré des visiteurs. De là, ils embrassent tout à la fois la géométrie et les couleurs de la kasbah, l’immense étendue d’eau du barrage Al Wahda, les reliefs naturels, et profitent de la quiétude et des senteurs des plantes aromatiques qui s’entremêlent.

Erigée sur une superficie de près de 1,4 hectare, la kasbah d’Amergou est dotée de trois portes, d’une muraille fortifiée de 14 tours circulaires et d’une petite forteresse flanquée de 4 tours.

Construites en pierres et moellons, la kasbah d’Amergou est considérée comme l’une des plus importantes forteresses érigées par les Almoravides. Ce site est inscrit patrimoine national depuis le 16 janvier 1931 par le Dahir du 10 décembre 1930.

Par Ihssane El Zaar
Le 28/11/2022 à 09h46